“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco sombre en silence

Mis à jour le 26/09/2018 à 05:24 Publié le 26/09/2018 à 05:24
Bahoken vient d'ouvrir le score : Monaco ne reviendra pas et signe un début de saison calamiteux... La faute à qui ?
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Monaco sombre en silence

Sans idées ni ressources, Monaco s'est incliné contre Angers au Louis-II (0-1) et signe son sixième match de suite sans victoire. C'est la crise sur le Rocher...

45 ans. Voilà 45 ''piges'' qu'Angers ne s'était pas imposé sur le Rocher. Leonardo Jardim n'était même pas né... Le coach portugais aurait sans doute aimé faire tomber d'autres records que celui-ci. Surtout que son équipe n'a pas cadré le moindre tir, une première depuis 2010, signe que rien ne fonctionne et ça ne date pas de la réception d'Angers. Finalement, la venue du SCO a mis en avant une évidence, Monaco est en crise.

Crise de résultats (6e match sans victoire, aucune à domicile), crise de confiance, crise de management. Il y a peu, Vadim Vasilyev avouait chez nos confrères de L'Equipe que la fièvre vendeuse et l'idée de rajeunir l'équipe avaient sans doute été trop poussées cet été.

Entre les lignes, une pique au projet sportif de Michael Emenalo, l'homme qui est censé donner le ''la'' sur le mercato.

« Ils ont cassé le jouet » murmure-t-on dans les couloirs du Louis-II. Actuellement, cette équipe n'est pas capable de gagner un match de Ligue 1 à domicile et affiche six points en sept journées. Un début de championnat qui crispe aussi bien en interne qu'en tribunes.

Cela faisait longtemps que l'on n'avait pas entendu le Louis-II siffler ses propres joueurs...

A la sortie d'une première mi-temps d'une rare médiocrité, les sanctions auditives sont tombées des travées du stade. Si la communication choisie après Madrid et Nîmes était de mettre en avant l'évolution positive du contenu, cette ligne de conduite est difficilement soutenable après la bouillie observée, hier soir, sur la pelouse affreuse du Louis-II.

On a sans doute assisté à l'une des pires prestations de l'ère Jardim. Il n'y avait rien. Rien à voir, à sauver, à garder, à travailler, à étudier. Et donc rien à récolter en termes de points.

C'est presque rassurant de voir que l'ASM n'a pas réussi à sauver quoi que ce soit à la sortie d'une telle prestation. Même avec cinq joueurs offensifs en fin de match (Grandsir, Golovin, Falcao, Pellegri et Mboula), Ludovic Butelle n'a rien eu à faire !

On a longtemps cherché le pourquoi du comment de l'animation offensive, des choix tactiques. Pis, on s'est demandé ce que l'on regardait. Certainement pas une équipe qui ambitionne de se hisser en huitième de finale de Ligue des champions en février prochain. Car sur le onze aligné au coup d'envoi, à l'exception de Samuel Grandsir, Monaco ne comptait que des internationaux A. En dehors de certains réajustements (Subasic, Rony Lopes voire Jovetic), on était même proche d'une équipe type. Difficile d'expliquer comment avec un tel matériel, le contenu peut se montrer aussi triste et pauvre.

Devant des tribunes désertes (qui, actuellement, aurait envie de payer sa place pour venir au stade ?), les Asémistes ont failli dans l'intensité, les duels et la conquête des deuxièmes ballons. Et quand vous ne proposez rien, le destin vous punit.

« On a senti qu'ils ne pouvaient pas trouver la solution », conclut Stéphane Moulin, le coach d'Angers. Et quel menu propose le calendrier pour espérer une sortie de crise ? Saint-Etienne (vendredi) et le Borussia Dortmund (mercredi 3 octobre), les deux à l'extérieur. Bonne chance !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.