Rubriques




Se connecter à

Monaco sans défense fait une piètre saison

50 buts encaissés en championnat dont 6 lors du dernier match à Lyon, si l’AS Monaco termine aussi péniblement la saison, c’est à cause de sa défense. Un mal collectif et récurrent

M. Faure Publié le 12/05/2016 à 05:05, mis à jour le 12/05/2016 à 05:05
Danijel Subasic Photo JFO

Il y a un an, Monaco résistait avec brio aux assauts de Carlos Tevez, Andrea Pirlo et Alvaro Morata dans un quart de finale retour de Ligue des Champions très engagé (0-0). Le bloc équipe, c'était la spécialité de l'ASM. Une équipe qui défendait avec cœur, impact et talent. Ce n'était pas la symphonie collective de l'Atlético Madrid mais ça avait de la gueule. Cette saison, le bloc équipe s'est fissuré. Et plus d'une fois (voir ci-contre). Avant de jouer l'ultime match de leur saison contre Montpellier (samedi 21 heures), les Monégasques ont déjà encaissé 50 buts en 37 journées.

Des chiffres qui donnent le tournis.

Comment en est-on arrivé là ?

Le mercato est passé par là, celui qui a tant fait mal au club de la Principauté. Après l'élimination aoûtienne contre Valence, en barrage, l'AS Monaco a vendu 50% de sa défense, à savoir Aymen Abdennour (Valence) et Layvin Kurzawa (Paris-SG). Pour les remplacer, Monaco a misé sur Fabio Coentrao et Felipe Macedo. Le premier fut une erreur de casting - blessure, hygiène de vie - quand le second n'est jamais venu puisque le jeune défenseur de Goias a manqué la visite médicale préalable à sa signature (fracture de stress au cinquième métatarse du pied gauche). Ce n'est qu'en janvier, avec l'arrivée de Jemerson, que l'ASM trouvera enfin un remplaçant numérique à Abdennour.

 

Au-delà de ces deux départs, c'est le niveau des cadres défensifs qui a plombé l'arrière-garde monégasque. Dans l'ensemble, à l'exception de Fabinho, tous les joueurs sont en dessous du niveau qu'ils avaient affiché l'an dernier. On ne reconnaît plus Ricardo Carvalho ou Andrea Raggi, si précieux et souvent irréprochables. Wallace n'a jamais confirmé les bonnes sorties entrevues en Ligue des Champions, Echiéjilé est cantonné au banc de touche quand ses coéquipiers, en interne, estiment qu'il défend mieux que Coentrao. Quant à Almamy Touré, sa saison a été gâchée par des blessures à répétition.

Et demain ?

Même les « couteaux suisses » comme Jérémy Toulalan - qui a dépanné en charnière - et Nabil Dirar (latéral droit), ont eu du mal à (re)trouver la bonne cadence.

Bien entendu, c'est toute l'équipe qui a moins bien défendu cette saison, à commencer par les joueurs offensifs. C'est un mal collectif où tout le monde est responsable.

 

A priori, le chantier de la défense sera au cœur du prochain mercato. À l'exception de Danijel Subasic (sous contrat jusqu'en 2019), difficile d'affirmer quels seront les contours de la défense monégasque en 2016-2017. Ricardo Carvalho est en fin de contrat, Fabinho a un bon de sortie et Fabio Coentrao était seulement prêté par le Real Madrid.

Jemerson devrait débuter la saison dans l'axe. Avec quel compagnon de route ? Pour le moment, c'est encore flou.

On sait que la cellule de recrutement monégasque cherche la perle rare depuis un moment.

Jemerson, présenté comme ayant un potentiel très intéressant, possède un profil à la Ricardo Carvalho, à savoir relanceur. Il manque donc le profil à la « Abdennour », ce défenseur adepte du combat, du jeu aérien, capable de défendre en reculant. Récemment, le nom du joueur de Nancy, Clément Lenglet, a fait son apparition dans les discussions monégasques. Mais le défenseur central prometteur n'a que 20 ans.

A moins qu'Andre Raggi ne lui serve de guide dans un premier temps. Sur les côtés, des noms sont avancés, et certains dossiers sont plus avancés (van der Wiel) que d'autres (Masuaku, Amavi).

 

Quoi qu'il en soit, samedi, Leonardo Jardim devra composer une défense pour le dernier match de la saison.

Suspendu à Lyon, Fabinho retrouvera son poste de latéral droit. Qui à gauche ? Echiéjilé, un spécialiste, ou encore Raggi, dont ce n'est pas le poste ?

Et dans l'axe ? Carvalho-Wallace ? Raggi-Carvalho ? Raggi-Jemerson ? Jemerson-Wallace ? Se poser encore des questions à la dernière journée du championnat, c'est le signe que Monaco n'a jamais trouvé la bonne formule.

Jérémy Toulalan Photo JFO.
Andrea Raggi Photo JFO.
Nabil Dirar Photo JFO.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.