Rubriques




Se connecter à

Monaco prend le quart

Les U19 de l'ASM se sont qualifiés pour le tour suivant en dominant Metz

Fabien Pigalle Publié le 14/03/2016 à 05:12, mis à jour le 14/03/2016 à 05:12
Etienne et Monaco s'en sortent. Photo M. Alesi

Ça passe ! Encore une fois, Monaco s'est fait peur. Encore une fois, les protégés de Frédéric Barilaro n'ont pas paniqué pour s'imposer logiquement contre Metz en huitièmes de finale de la Coupe Gambardella. Tout n'a pas été rose.

La couleur en vogue hier après-midi à La Turbie, c'était plutôt le rouge.

Auteur d'un excellent match dans la cage, Badiashile se faisait prendre au piège des provocations de Selinovic. L'arbitre renvoyait les deux joueurs au vestiaire (67'). Mais à dix contre dix, la domination dans le jeu des Monégasques était encore plus flagrante.

 

Face à une équipe de Metz très athlétique et organisée, l'ASM répondait par une plus grande maîtrise technique. « On avait le ballon c'est vrai, mais nous sommes mal entrés dans la partie en subissant physiquement les duels», précisait le coach monégasque.

Alors, quand Etienne s'écroulait dans la surface et obtenait un penalty logique avant la mi-temps, on s'est dit que Monaco allait ouvrir son compteur. Mais non. Le gardien messin détournait le tir de Cardona. « Forcément j'y ai pensé après, racontait l'attaquant de Monaco qui a eu du mal à exister en première période. Je savais qu'à partir de là, ça allait être dur. Mais je n'ai rien lâché ». Le problème, c'est qu'en Coupe, les équipes qui manquent les occasions se font souvent punir. Après avoir manqué une nouvelle opportunité, seul devant le but - « Je pensais que j'étais hors-jeu » - Cardona se lançait dans un ultime raid pour éviter à tout prix la séance de tirs au but.

Malheureux à la finition, il a fait preuve d'une énorme générosité. Parti en contre, il trouvait encore Dufrene qui repoussait dans les pieds de Tormin pour l'ouverture du score (1-0, 70').

« J'avais des crampes sur l'action, mais j'ai décidé d'aller au bout et tenter ma chance, détaillait Cardona. Vous savez, on a tous quitté nos familles très jeunes pour jouer pour Monaco. Ici, on est comme des frères et c'est pour cela qu'on arrive à se sortir de certaines situations ».

Sur les côtés, Tormin et Etienne, infatigables, ont réalisé un excellent match. Tout comme Muyumba, impressionnant à la récupération. « On est éliminé par une belle équipe de Monaco », résumait Sebastien Muet, le coach de Metz.

 

Preuve qu'il n'y avait vraiment pas match.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.