“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco ne ralentit pas

Mis à jour le 07/11/2016 à 05:17 Publié le 07/11/2016 à 05:17
Avec la défaite du voisin niçois à Caen (1-0), l'ASM est revenue à trois petites longueurs de la tête.

Avec la défaite du voisin niçois à Caen (1-0), l'ASM est revenue à trois petites longueurs de la tête. C.Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco ne ralentit pas

Avec un total de 50 buts marqués en 20 matches, toutes compétitions confondues, l'ASM ne semble jamais rassasiée sur le plan offensif. Ne laissant aucun répit à ses adversaires

La réussite de l'AS Monaco cette saison est essentiellement due à la qualité de son groupe et à la gestion jusque-là parfaite de son coach Leaonardo Jardim.

Le technicien portugais peut se féliciter d'avoir un groupe d'une vingtaine de joueurs capables de débuter une rencontre en L1 sans sourciller. Ou de rentrer en cours de jeu pour faire pencher la balance. Monaco use ses adversaires sur la longueur d'une rencontre et s'appuie régulièrement sur les entrants pour poursuivre sa domination. Et souvent, ça fonctionne.

« Quand ils entrent, ils veulent jouer et prouver qu'ils ont leur place. Donc la pression ne redescend jamais en fait », constatait impressionné Benoit Pedretti à l'heure de quitter le Louis-II avec Nancy (défaite 6-0) samedi en fin de journée. « Sur les côtés, ils ont des latéraux qui apportent toujours le surnombre. Que ce soit Mendy ou Sidibé, ils ont un très gros volume de jeu », avouait-il à l'un de nos confrères. Fataliste, mais pas abattu.

« ça ne doit pas nous toucher plus que ça, on ne boxe pas dans la même catégorie », relativisait-il. Et les chiffres lui donnent raison. Sur les 50 buts inscrits cette saison par l'ASM, toutes compétitions confondues, 20 ont été marqués dans les 20 dernières minutes du match. Contrairement à la saison passée, les Monégasques ne se contentent plus de gérer leur avance, mais continuent d'aller de l'avant, ce qui offre un spectacle rare en L1. Contre Nancy, Carrillo et Mbappé entrés en jeu ont été décisifs. Corentin Jean a apporté beaucoup de vitesse et de spontanéité. Le déboulé de Mendy à la 88e pour le 4-0 reflétait parfaitement cette volonté de ne rien lâcher. Comme un symbole.

« On ne va pas se prendre pour ce qu'on n'est pas, mais je peux vous dire qu'on va être difficile à bouger cette saison si on continue comme ça », prévient Tiemoué Bakayoko, qui ne partira pas en sélection espoirs suite au changement de génération.

« En fait, il y a deux équipes dans ce championnat : Monaco et le PSG sont au-dessus des autres. Quand je regarde les matches de Monaco, je me dis qu'ils peuvent aller au bout », lâchait Pablo Correa le coach nancéien.

« Quand les remplaçants entrent, ils se mettent rapidement au boulot, poursuit Bakayoko. Mais il n'y a pas un groupe de titulaires et un autre de remplaçants. Tout le monde a sa place. Quand on mène au score, on ne calcule plus ».

En ce moment, tout roule pour Jardim. Ses choix sont payants.

Avec pour dogme : « l'intensité ».

Le match de Valère Germain contre Nancy est à analyser par ce prisme. Certes, l'ex-niçois a fait preuve de maladresse, mais il a pesé sur la rencontre et contribué indirectement au feu d'artifice de fin de match.

« Son travail est hyper important, précise Bakayoko. C'est le premier joueur à démarrer le pressing, il gêne considérablement les relances et si on a pu récupérer autant de ballons, c'est aussi grâce à lui. Nancy a eu beaucoup de déchet dans la passe ». Jusqu'ici, chacun amène sa pierre à l'édifice. Et avec des bases aussi solides, cette équipe peut atteindre des sommets.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.