“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco-Lille: Toulalan, capitaine à la dérive

Mis à jour le 11/04/2016 à 05:07 Publié le 11/04/2016 à 05:07
Un dimanche à oublier pour Jérémy Toulalan.

Un dimanche à oublier pour Jérémy Toulalan. AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco-Lille: Toulalan, capitaine à la dérive

Sans jus et maltraité par la vitesse de Boufal, le capitaine monégasque a sombré avec les siens

Subasic (4): sauvé par son poteau sur une frappe d'Amalfitano en début de match, on se disait que le Croate avait ramené son habituelle baraka en déplacement. Et puis non. Un but. Un deuxième. Un troisième. Et un quatrième. À chaque fois, il ne peut rien faire. Abandonné.

Raggi (4): dans le dur face à Eder, il a joué tout son match en reculant, ne prenant jamais le dessus sur le Portugais. Un jour sans puisque Enyeama sort un arrêt miracle - d'une main - sur une tête à bout portant à la 72e. Énervé et désemparé.

Jemerson (3) : deuxième titularisation en Ligue 1 pour le Brésilien après sa belle copie face au PSG, fin mars. Troisième défenseur central en phase défensive, latéral droit à la relance pour libérer le couloir à Dirar, il a échoué dans les deux positions. Il passait un sérieux test avec Boufal dans sa zone. Force est de constater qu'il n'a pas réussi l'examen. Il se souviendra sans doute longtemps des dribbles déroutants du Lillois. Embarqué comme un plot sur le troisième but.

Ricardo Carvalho (3,5): enrhumé par Amalfitano sur le premier but et en difficulté face à son compatriote Eder, le doyen s'est raté. « Décisif » sur le rouge de Civelli en allant découper Corchia puis en forçant l'Argentin à se faire justice dans la foulée. Moralité, Civelli file directement à la douche et Ricky n'écope même pas d'un avertissement. L'expérience… et Monsieur Moreira. Conspué par le public lillois à chaque fois qu'il touchait la balle ensuite.

Echiéjilé (4): toujours aussi limite quand il est livré en pâture à un attaquant adverse, le Nigérian a eu, malgré tout, la chance de ne pas être du côté de Boufal. Expulsé à la suite d'un excès d'engagement sur Corchia, dans la foulée du rouge de Civelli, dans un arbitrage de Monsieur Moreira un poil dépassé.

Toulalan (3): le capitaine n'a jamais semblé autant accuser le poids des ans et des kilomètres qu'hier. Une chose est sûre, même si on sait qu'il n'est pas friand des nouvelles technologies, il ne demandera pas Sofiane Boufal en ami sur Facebook. Le Marocain lui aura tout fait. Tout. À la peine dans la relance et livré à lui-même sur les vagues lilloises.

Fabinho (3): complètement perdu au gré des changements tactiques du soir (il a joué milieu dans un 3-5-2 puis défenseur droit dans une défense à 4). Il se fait aspirer par Tallo sur le quatrième but. À la rue.

Dirar (4): Suspendu depuis début février et son expulsion contre Nice, le Marocain retrouvait le onze de départ à un poste de milieu droit. Des cannes, de l'envie et beaucoup de provocation balle au pied sur son côté. Un retour encourageant. Remplacé par Carrillo, transparent.

Bernardo Silva (4): une chevauchée folle (45') qui oblige Enyeama à une sortie sur son centre vicieux et c'est tout. Le gaucher manquait de jus et de soutien pour peser suffisamment sur le match.

Lemar (3): moins efficace à gauche - drôle pour un gaucher - car il ne peut jamais rentrer sur son pied. Moins influent, du coup. Remplacé logiquement par Mbappé avant l'heure de jeu. Tendre.

Vagner Love (3): coincé entre Civelli et Basa, le Brésilien n'a pas vu beaucoup la lumière artificielle des projecteurs. Remplacé par Bahlouli, auteur de son premier but en Ligue 1 quand le match avait tourné en démonstration.

Ricardo Carvalho: «On ne peut s’enprendre qu’à nous»

Leonardo Jardim : «C’est un moment difficile. J’attends une réaction sur les cinq derniers matches. Là, on est passé au travers. On a manqué de confiance. On va réagir.»

Vadim Vasilyev : «Je suis très déçu. Quand on porte le maillot de l’AS Monaco, il faut montrer autre chose. L’attitude qu’on a eu ce soir, c’est inadmissible. Je demande une réponse contre Marseille. On a lâché. On n’a pas le droit. Il ne faut pas se chercher d’excuses dans l’ambiance de la semaine, on a battu Paris, par exemple, il faut changer d’attitude et prendre ses responsabilités. C’est à nous d’aller chercher cette deuxième place.»

Ricardo Carvalho : «C’est notre faute, on doit faire mieux. Je n’ai rien à dire sur l’arbitrage, le match ne se joue pas là. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes.»


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.