“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco II en rodage

Mis à jour le 12/08/2018 à 05:11 Publié le 12/08/2018 à 05:11
Moussa Sylla avait donné l'avantage à l'ASM avant l'heure de jeu, mais les siens n'ont pas réussi à tenir le résultat.

Moussa Sylla avait donné l'avantage à l'ASM avant l'heure de jeu, mais les siens n'ont pas réussi à tenir le résultat. Gilles Traverso

Monaco II en rodage

La réserve monégasque a débuté par un nul.

La réserve monégasque a débuté par un nul. Hier soir, au stade Pierre-de-Coubertin de Cannes, dans lequel elle « recevra » pendant deux saisons en raison de la rénovation des terrains du centre de formation de La Turbie, et au terme des quatre-vingt-dix premières minutes de ce National 2 version 2018-2019, l'AS Monaco II a été tenue en échec par Saint-Priest (2-2).

« C'était assez laborieux, surtout en première mi-temps, analyse David Bechkoura, le coach asémiste. On a essayé de mettre des choses en place, mais on a eu du mal à rentrer dans le match ».

Une entame effectivement plutôt difficile qui voit les visiteurs ouvrir le score par l'intermédiaire de Fofana (0-1, 8') après deux occasions déjà concédées (2' et 6'). « On prend logiquement et bêtement le but, mais heureusement que l'on a réagi assez vite derrière ! ».

Mbock a, en effet, la bonne idée d'égaliser quatre minutes plus tard, à la réception d'un très bon centre de Kote (1-1, 12').

Mieux en place, les Monégasques vont prendre l'avantage en début de seconde période grâce à Moussa Sylla (2-1, 56'). Ni plus ni moins que l'homme qui avait contribué à la bonne fin de saison de l'équipe une lors de l'exercice 2017-2018, en inscrivant un doublé contre Caen.

« Au retour des vestiaires, on fait l'essentiel en marquant, reprend l'entraîneur des « Rouge et Blanc ». Mais, par péché de jeunesse, on concède un penalty et donc l'égalisation ».

Une égalisation rapide, seulement cinq petites minutes plus tard par Mahaya (2-2, 62').

« Mon groupe est très jeune, il va progresser et, petit à petit, nous réussirons à mettre en place notre jeu, pose David Bechkoura. On doit s'appuyer sur ce qu'on a fait aujourd'hui ».

Une équipe monégasque qui a, au final, concédé beaucoup d'occasions (67', 76', 89', 90', 90'+4') mais qui a su allier combativité et solidarité : des atouts non négligeables pour la suite de la compétition.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct