“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Thierry Henry convoque 19 joueurs pour le match de l'AS Monaco à Strasbourg

Les rencontres du week-end

Qui gardera les buts de l'AS Monaco à Strasbourg pour la première de Thierry Hen...

Arrivée de Thierry Henry à l'AS Monaco: système de jeu, joueurs, Jardim, salaire...

L'AS Monaco sans Benaglio ni Subasic à Strasbourg pour la première de Thierry He...

Monaco, gifle initiale

Mis à jour le 05/08/2018 à 05:17 Publié le 05/08/2018 à 05:16
Serrano et Ahoulou ont eu toutes les peines du monde à contenir le PSG et notamment Di Maria, auteur d'un doublé et élu homme du match.

Monaco, gifle initiale

Face à un PSG remanié, l'AS Monaco en a pris quatre sans jamais donner l'impression d'exister. L'ASM veut vite passer à autre chose, la Ligue 1 démarre samedi prochain à Nantes

Difficile d'analyser correctement les choses quand vous en prenez quatre face à une équipe autant remaniée. C'est simple, le PSG s'est présenté avec un onze de départ où ne figureraient que quatre titulaires (Buffon, Thiago Silva, Verratti et Rabiot) ainsi que Di Maria qui, derrière Neymar-Cavani-Mbappé, représente une belle force offensive. Trois joueurs n'avaient encore jamais débuté un match en professionnel (Rimane, Dagba et N'Soki) et cela ne s'est pourtant jamais vu. Monaco n'a pas franchement su inquiéter une défense qui n'a pas vocation à être reconduite. « Nous avons joué comme une équipe », a dit Thomas Tuchel après le match, sous-entendant que son adversaire...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct