“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco : garder l'élan

Mis à jour le 20/12/2017 à 05:11 Publié le 20/12/2017 à 05:11
Depuis qu'il entraîne Monaco, Leonardo Jardim n'a jamais perdu le match de la 19e journée.

Depuis qu'il entraîne Monaco, Leonardo Jardim n'a jamais perdu le match de la 19e journée. J-F. Ottonello

Monaco : garder l'élan

Les joueurs de l'ASM devront poursuivre sur leur lancée contre Rennes s'ils veulent bien terminer l'année 2017. Une première partie de saison en L1 solide, à défaut d'être séduisante

Finir en beauté une année exceptionnelle, et une première moitié de saison en trompe-l'œil, voilà le défi des Monégasques ce soir face à Rennes.

Un coup d'œil au classement suffit pour flatter ce que les hommes de Leonardo Jardim ont réussi à faire en 18 journées de L1. Avec 38 points pris, le Monaco 2017-2018 fait jeu égal avec l'ASM championne de France 2016-2017 (39 pts).

Seulement une petite unité sépare les deux équipes, mais le sentiment de gouffre subsiste. Rien n'est facile. Clairement. La campagne européenne a été un fiasco, et la crise n'était pas bien loin. Menée 2-0 sur sa pelouse par Troyes à vingt minutes de la fin, l'ASM a frôlé la sortie de route il y a dix jours. Au lieu de ça, elle s'est imposée et en est sortie plus unie que jamais.

Face à Rennes, il faudra confirmer l'impression des dernières sorties contre Caen (coupe de la Ligue 2-0) et Saint-Etienne (4-0). Plus solide, plus efficace, ce groupe semble désormais taillé pour affronter bien des tempêtes alors qu'il y a quelques semaines, un simple vent de travers suffisait pour le faire vaciller.

« Il ne faut pas juger d'une semaine sur l'autre, défendait Jardim. Bien sûr qu'il y a des moments où l'on a plus de réussite et d'autres moins... Mais on est toujours là ».

Troyes, victoire fondatrice ? « Je crois que mes joueurs ont toujours eu du caractère. Ce n'est pas une question de victoire ou de défaite. Ils essayent toujours de donner le maximum », précisait-il.

Une victoire ce soir permettrait à l'ASM de passer Noël au chaud, avec la satisfaction du travail accompli.

« Si on l'emporte ça ferait 41 points. Les deux premières saisons nous n'étions pas arrivés à un tel total... Plus de 40 points à mi-saison, c'est toujours positif », reconnaissait Jardim. « Avec une victoire, la trêve de Noël est toujours meilleure », insistait-il.

En ce moment, le Père Noël du côté de l'ASM s'appelle Thomas Lemar. Le milieu de terrain monégasque, qui avait failli quitter le Rocher cet été dans les dernières heures du mercato, est une pièce indispensable du système Jardim. Blessé à l'épaule pendant plus d'un mois, Monaco s'engouffrait dans une spirale négative dont le point d'orgue a été une dernière place de poule en Ligue des champions.

Par sa vitesse et sa qualité de percussion, l'international français n'a pas d'équivalent à son poste. Avec lui, Monaco a une autre saveur et Falcao s'époumone beaucoup moins.

Une tendance à confirmer ce soir face aux Rennais.


La suite du direct