“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco fait plier Lille

Mis à jour le 12/09/2016 à 05:14 Publié le 12/09/2016 à 05:14
Germain et Falcao n'ont pas encore ouvert leur compteur en championnat à l'inverse de Fabinho et Bernardo Silva. Le collectif avant tout.

Germain et Falcao n'ont pas encore ouvert leur compteur en championnat à l'inverse de Fabinho et Bernardo Silva. Le collectif avant tout. J-F. Ottonello

Monaco fait plier Lille

Invaincus en championnat, les Monégasques se distinguent par leur efficacité devant le but. Dix buts en 4 journées, on n'avait plus vu ça depuis 25 ans !

10 buts lors des quatre premières journées de L1. Pour trouver mieux, il faut remonter à la saison 91-92. Cette année-là, les Weah, Djorkaeff, Rui Baros et compagnie avaient scoré à 13 reprises !

« Bon je vous rassure, Monaco ne va pas marquer 4 buts par match à chaque fois », tempérait Emmanuel Petit, franc du collier. L'ex-Monégasque aujourd'hui consultant pour SFR sport et RMC faisait partie de l'équipe de 91 qui avait surnagé offensivement.

Victoire 4-1 contre Montpellier et Nancy, puis 3-1 sur Rennes et enfin 2-1 face à Cannes. Un festival. Derrière cette folle série, 25 ans plus tard, il y a donc l'équipe de Leonardo Jardim, cuvée 2016-17.

Une belle surprise quand on sait que l'an passé, le secteur offensif ressemblait à un vaste désert. Avant la reprise, il y avait beaucoup d'incertitudes. On ne savait pas si Valère Germain était capable de confirmer sa magnifique saison niçoise. Des doutes aussi concernant Bernardo Silva, gêné par plusieurs blessures. Puis la renaissance de Falcao, n'était alors qu'un doux rêve.

Aujourd'hui, tout se goupille plutôt très bien. « Ils font tout simplement un début rêvé, et je peux vous assurer que ce genre de série met toute l'équipe dans les meilleures conditions pour la suite de la saison », avoue l'ancien champion du monde. Plus aucune ombre ne semble entourer actuellement cette équipe. « Il y a un vrai esprit de revanche pour Falcao et Germain. Mais surtout, ce Monaco est capable de marquer sur n'importe quelle phase de jeu », souligne Emmanuel Petit.

« Ils prennent du plaisir »

Le danger vient donc de toutes parts, d'autant que la bonne ambiance dans le groupe transpire sur le terrain. « Ils gagnent et en plus ils mettent la manière. Ils prennent du plaisir à jouer ensemble, ça se voit. Mais attention au relâchement ».

"Facilité", "déconcentration", "mauvais jours à venir" ; à la sortie des vestiaires du stade Pierre-Mauroy, les Monégasques semblaient bien au courant et avertis des risques qui guettent une équipe à qui tout réussit. Preuve encore que la situation est vraiment sous contrôle sur le Rocher.

Chapeau Erding !	(Ph AFP)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct