Rubriques




Se connecter à

Monaco fait le spectacle

Des buts, du beau jeu et de la rigueur, l'ASM a enfin montré le visage qu'on attendait d'un deuxième de Ligue 1 en s'imposant 4-0 contre Toulouse

Fabien Pigalle Publié le 25/01/2016 à 05:10, mis à jour le 25/01/2016 à 05:10
Monaco le 24/01/2016 - Stade Louis II - Championnat de France de football - Ligue 1 - 22eme journee - L'AS Monaco FC recoit Toulouse FC - L attaquant Monegasque CARRILLO Guidoÿ(N11)  marque le 3eme but pour Monaco.
Bernardo Silva, Bakayoko, Carrillo, Coentrao et l’ASM en joie. Photo C.D.

Des buts, du beau jeu et de la rigueur, l'ASM a enfin montré le visage qu'on attendait  d'un deuxième de Ligue 1 en s'imposant 4-0 contre Toulouse

Savez-vous ce qui sépare le deuxième du troisième de L1 ? Trois points et… 17 km. Au soir de cette 22e journée, Monaco et Nice sont respectivement sur le podium d'un championnat outrageusement dominé par le PSG (21 points d'avance). Autant dire que le derby du 6 février prochain sera le plus intéressant depuis… depuis… bref, vous avez compris. « Ce match sera important, c'est vrai, avouait Jardim. Mais Angers, ce sera une rencontre capitale ».

En s'imposant largement contre Toulouse 4-0, Monaco a repris de la plus belle des manières la place de dauphin à des Niçois vainqueurs de Lorient samedi.

Si l'écart de points entre les deux voisins reste mince à 16 journées de la fin, sur le terrain, la différence était jusque-là bien plus grande. Au jeu léché des Aiglons pas toujours récompensé, les Monégasques répondaient par des victoires froides, poussives, sans relief, mais avec un mental d'acier.

 

En survolant la rencontre d'hier, l'équipe de Jardim a gommé toutes les imperfections qui faisaient d'elle une sorte d'Ovni en haut du classement de L1. Il faut dire que le spectacle affiché n'était pas vraiment enthousiasmant. Du coup, contre Toulouse, on avait un peu l'impression d'être à Disneyland avec des contes de fées dans tous les sens : la passe décisive du géant Traoré, conspué par son public lors de ses premières prestations ; la renaissance de Bernardo Silva, dit D'Artagnan, qui ouvrait le score (28'), Coentrao « le revanchard » qui doublait la mise (36'), Carrillo qui conjurait le mauvais sort (70') et Helder Costa, celui qu'on n'attendait pas (92'). Comme dans un rêve, tout a fonctionné. Laissant presque sans voix, mais avec un large sourire Leonardo Jardim. Il faut dire que cette équipe en a pris des coups sur la tête, soudant, plus que jamais, un groupe chamboulé à l'intersaison.

« En jouant aussi bien qu'aujourd'hui, on pourra atteindre cette deuxième place », jurait Coentrao en sortant du vestiaire. Difficile de le contredire, même si Dominique Arribagé, l'entraîneur de Toulouse, relativisait : « On les a quand même bien aidés à réaliser leur meilleur match de la saison. On était un peu moins bon, ils ont mieux joué… au final, ça fait 4-0. Rien à dire ». Pas la peine donc d'évoquer le penalty manqué par Ben Yedder - ou plutôt bien arrêté par Subasic - à 2-0. Ni même de s'attarder sur le coup-franc sur la barre de Regattin (83'), le match était déjà plié. « L'adversaire nous a laissé beaucoup d'espaces dans les couloirs en évoluant avec trois défenseurs centraux », soulignait Jardim qui s'est félicité de « la rigueur affichée pendant 90 minutes » par ses joueurs.

Cette fois, c'est clair, Monaco a haussé le ton. La question est maintenant la suivante : peut-il reproduire une telle prestation ? « Tout dépend de l'adversaire, tempérait le coach portugais. Angers n'est pas Toulouse et je ne sais pas si j'alignerai le même onze samedi ». Pas grave, avec deux buteurs sortis du banc, l'ASM confirme qu'elle peut s'appuyer sur un effectif de qualité. Peut-être le meilleur après celui du PSG...

 

Bernardo sort du silence

Bernardo Silva dans tous les bons coups. Photo C.D..

Globalement décevant cette saison, Bernardo Silva a réalisé son meilleur match de la saison en affichant un but et une passe décisive.


SUBASIC : le Croate a évité à son équipe d’être rattrapée par le doute en stoppant à 2-0 le penalty de Ben Yedder (39’). Tout le stade lui a rendu hommage en scandant son nom dans la foulée. A sorti le grand jeu face à Braithwaite (76’).

RAGGI : après avoir été en difficulté en Coupe de France contre Evian, le Pirate s’est bien rattrapé dans son couloir droit où il a semblé être plus serein. N’a pas perdu beaucoup de duels.

CARVALHO : s’il a concédé un penalty en touchant involontairement le ballon de la main, le capitaine de l’ASM a été exemplaire. Toujours bien placé, il a été précieux dans le jeu aérien.

WALLACE : dans la lignée de son match contre Evian, le Brésilien a été irréprochable, laissant peu d’espaces aux attaquants toulousains. Agressif, sans tomber dans le n’importe quoi, il a réalisé une bonne prestation.

COENTRAO : du vice et de l’aisance technique, le Portugais a montré hier qu’on pouvait compter sur lui pour jouer au ballon. Pas mis en difficulté sur le plan défensif, il a beaucoup apporté dans son couloir. Son but est venu récompenser son envie d’aller sans cesse vers l’avant (36’).

 

FABINHO : irrésistible au milieu. D’abord parce qu’il a parfaitement fait le lien entre la défense et l’attaque grâce à son activité et sa science de la passe. Ensuite parce qu’il n’a rien lâché du début à la fin, récupérant beaucoup de ballons.

BAKAYOKO : sa nonchalance et son manque de vitesse lui font du tort, mais malgré ça ‘’Baka’’ a réalisé un bon match, très complémentaire de Fabinho. Si on est un peu critique avec le garçon, c’est parce qu’on sent qu’il peut élever son niveau plus haut. Bien plus haut.
Bernardo SILVA : enfin ! On a retrouvé hier un Bernardo capable de donner le tournis à tout le monde. Et dans un jour comme celui-là, tout devient plus beau, fluide et tranchant. Le Portugais s’est procuré beaucoup d’occasions en début de match (15’, 16’, 24’) avant de débloquer la situation en ouvrant le score (28’). Il a servi ensuite parfaitement Carrillo pour le troisième but. Remplacé par Mbappé (84’) très remuant.

MOUTINHO : le joueur le plus discret hier mais pas le moins important pour autant. Toujours aussi intelligent, il a bien fait jouer ses partenaires et a apporté une confiance technique au milieu. Son coup franc joué rapidement a amené le troisième but (70’).

LEMAR : remuant en début de match, il n’a pas eu besoin de forcer son talent par des dribbles incessants. Il s’est ensuite un peu éteint avant d’être remplacé par Helder Costa (73’), auteur d’un nouveau but.

L.TRAORE (nn) : pour avoir offert un caviar à Silva sur l’ouverture du score, il aurait mérité d’être bien noté. Malheureusement son adducteur droit l’a obligé à céder sa place à Guido Carrillo (note : 7,5). L’Argentin, très adroit de la tête, s’est rapidement mis en évidence en étant impliqué sur le but de Coentrao… touchant au passage sa quatrième barre. Il a ensuite enchaîné par un but et une déviation décisive de la tête pour Helder Costa. Match plein.

« Si on regardele score... »

 

 

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco) : « Si on regarde le score, on peut dire que c’est le meilleur match de la saison. Aujourd’hui, on a bien joué tactiquement comme à Lorient en étant costaud défensivement. Offensivement, on a fait les bons choix. Quand on gagne 4-0, c’est difficile de trouver quelque chose qui n’a pas fonctionné.»

Dominique Arribagé (entraîneur de Toulouse) : « Je suis en colère et surpris car je pensais qu’on était à l’abri de ce genre de prestation. On a été défaillant dans tous les domaines : défensivement, offensivement, sur le plan technique etc. Retomber aussi bas me laisse perplexe. »

Tiemoué Bakayoko : « On a fait un bon match et le score est là. C’était l’objectif de reprendre cette deuxième place, donc on est très content. On est fier de ce match et ça peut nous servir de référence pour continuer sur cette lancée. En regardant le classement, on met Nice à 3 points et le but c’est de ne pas les laisser revenir jusqu’à la fin de la saison. On peut dire qu’on s’est comporté comme une grande équipe, on a montré qu’on pouvait supporter la pression.»

Vadim Vasilyev : « Je suis très content pour les joueurs et l’entraîneur, c’est une belle victoire. Depuis la reprise, la dynamique est très bonne. On a marqué 8 buts lors de nos trois derniers matches en championnat. On développe un jeu intéressant et on montre qu’on mérite cette deuxième place. Il faudra aller chercher un résultat à Angers et garder cet état d’esprit. Je pense que c’est l’un des meilleurs matches que j’ai vus. Dès le début, on avait dit que cette équipe allait progresser mais ça prend forcément du temps car on a eu beaucoup de départs. C’est un bon déclic pour nous. Il nous manquait un peu de confiance et là, ça revient. Il faut prendre des points pour conforter cette deuxième place et je pense qu’on a l’équipe pour le faire. »

Les buts

  • 1-0, 28’ : Coentrao lance Lacina Traoré hors jeu qui centre. Le ballon revient dans les pieds de l’Ivoirien. Le long de la ligne de sortie de but, Traoré se joue de Diop et Spajic pour servir Bernardo Silva qui marque au point de penalty.
  • 2-0, 36’ : Fabinho centre pour Carrillo qui reprend de la tête au premier poteau. Le ballon s’écrase sur la barre. Coentrao qui a bien suivi gagne son duel avec Akpa-Akpro et marque dans le but vide
  • 3-0 (70’) : sur un coup franc à l’entrée de la surface, Moutinho lance en profondeur Bernardo Silva complètement seul. Le Portugais centre en première intention devant le but pour Carrillo qui reprend tranquillement d’un plat du pied.
  • 4 4-0 (92’) : coup franc de Moutinho dévié de la tête par Carrillo encore  lui, au second poteau. Helder Costa a bien suivi et marque en reprenant de volée.
    Le chiffre
    5
    Guido Carrillo  a frappé pour la cinquième fois de la saison sur les montants. « Il n’a pas oublié de le faire encore aujourd’hui », plaisantait Jardim après le match.
    La phrase
    « Bernardo Silva a fait un bon match. Une prestation qui se rapproche de son meilleur niveau ». Leonardo Jardim

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.