“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco domine Dijon (3-0) et reste troisième de Ligue 1

Mis à jour le 11/04/2021 à 19:30 Publié le 11/04/2021 à 19:07
Illustration.

Illustration. Photo Sébastien Botella

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Monaco domine Dijon (3-0) et reste troisième de Ligue 1

Monaco a battu Dijon dans la douleur, ce dimanche au Louis-II (3-0, 32e journée de L1).

Les Monégasques n'ont trouvé l'ouverture qu'en seconde période, après une première mi-temps où ils n'ont pas suffisamment mis la lanterne rouge de Ligue 1 sous pression.

C'est tout d'abord Stevan Jovetic qui a ouvert la marque, à l'affût à la suite d'un penalty obtenu et manqué par Wissam Ben Yedder, entré à la pause avec Cesc Fabregas (50', 1-0).

Le second but est venu d'Aleksandr Golovin. Le Russe a servi Ben Yedder dans la profondeur qui a scoré d'une petit ballon piqué (63', 2-0).

Le club princier a enfoncé le clou en fin de partie. Fodé Ballo-Touré a arraché un second penalty, un brin généreux. Ben Yedder s'est présenté à nouveau devant Saturnin Allagbé. Cette fois, il n'a pas tremblé et pris le Béninois à contre-pied.

Grâce à ce résultat, l'ASM reste troisième et au contact de Lille et Paris, premier et deuxième de Ligue 1 avec quatre et un points d'avance. Le titre est donc toujours accessible pour la Principauté.

Les hommes de Niko Kovac mettent aussi la pression sur Lyon, quatrième.

Les Gones sont provisoirement à quatre points de l'ASM avant d'accueillir Angers ce dimanche (21h).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.