“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco décroche sa finale à Lyon

Mis à jour le 02/05/2016 à 05:08 Publié le 02/05/2016 à 05:08
Bernardo Silva, auteur du troisième but de son équipe contre Guingamp, félicité par Helder Costa.

Bernardo Silva, auteur du troisième but de son équipe contre Guingamp, félicité par Helder Costa. Sébastien Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco décroche sa finale à Lyon

Monaco voulait sa « finale », c'est chose faite. En s'imposant contre Guingamp (3-2), les hommes de Leonardo Jardim joueront la deuxième place, samedi, dans l'enceinte lyonnaise

Jouer le sort d'une saison longue de huit mois sur 90 minutes, c'est à la fois incroyable et excitant. Monaco, dont le premier match officiel date du 28 juillet 2015, va donner un véritable reflet à sa saison samedi, dans l'écrin lyonnais. Lyon, 59 points. Monaco, 59 points. Les Rhodaniens devancent les joueurs de la Principauté à la faveur d'une plus large différence de buts (+22 contre +10). La donne est donc simple. Pour doubler l'OL au soir de la 37e journée et s'emparer de cette deuxième place, il faut s'imposer dans la capitale des Gones.

Une enceinte où Lyon n'a encore jamais perdu (sept victoires, deux nuls, c'est d'ailleurs la meilleure série actuelle en Ligue 1). Mais dans les rangs monégasques, on a déjà oublié les dix points d'avance sur l'OL évaporés en moins de trois mois et on se félicite de pouvoir jouer cette deuxième place dans une confrontation directe. Entre hommes. « On s'est offert la possibilité de jouer une finale, martèle Tiémoué Bakayoko. Ce n'est pas rien, il faudra faire un gros match et aller gagner à Lyon. Ça sera du 50-50 ». Une fois les trois points de Guingamp en poche, les cadres monégasques se projetaient déjà sur le match de samedi. Impliqué sur trois des six derniers buts monégasques, Nabil Dirar parle même de « match le plus important de la saison. On va aller là-bas pour gagner, on n'a pas le choix, il ne faut rien regretter. C'est un match crucial pour les deux clubs. Une vraie finale.» Même son de cloche chez Andrea Raggi, qui va disputer un combat sur la pelouse du Parc OL. Le genre d'ambiance qui motive l'ancien de Bologne : « Lyon, c'est une finale pour tout le monde. On a montré que l'on était une équipe très costaud. Ça sera difficile aussi pour eux ».

C'est donc la semaine la plus importante de la saison qui débute pour l'AS Monaco. Il faut soigner les blessés (Toulalan et sa hanche gauche), redonner confiance à une défense qui vient de prendre dix buts en cinq matches et trouver une réponse tactique au défi lyonnais. Jardim aime ce genre d'atmosphère. Quand tout semble contre lui. A ses côtés, les cadres du groupe ont suffisamment de vécu pour ne pas se disperser d'ici samedi.

Tout se jouera au Parc OL. Beau et cruel. En fonction de la tournure du match, on pourra apprécier la réussite, ou non, de la saison monégasque.

Les notes

Subasic : 6
Fabinho: 6
Wallace : 4
Raggi : 6,5
Moutinho : 6
Bakayoko : 6
Dirar : 6,5
B. Silva : 7
H. Costa : 5
Traoré : 6
Carrillo : 5


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.