“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco avec ses vieux soldats

Mis à jour le 07/10/2018 à 05:10 Publié le 07/10/2018 à 05:10
Pour Andrea Raggi, il est temps d'assumer ses responsabilités pour mieux se relever.

Pour Andrea Raggi, il est temps d'assumer ses responsabilités pour mieux se relever. MAXPPP

Monaco avec ses vieux soldats

A la tête d'une équipe de Monaco en pleine crise, qui a perdu sept de ses onze matches cette saison, Leonardo Jardim a rappelé les vieux grognards pour sauver ce qui peut l'être contre Rennes (17 heures au stade Louis-II).

A la tête d'une équipe de Monaco en pleine crise, qui a perdu sept de ses onze matches cette saison, Leonardo Jardim a rappelé les vieux grognards pour sauver ce qui peut l'être contre Rennes (17 heures au stade Louis-II).

« Quand c'est plus compliqué, c'est comme ça dans tous les clubs, explique l'un d'entre eux, Andrea Raggi (34 ans). Radamel (Falcao), Kamil (Glik), Suba (Subasic), Jovetic et moi devons donner quelque chose de plus. Il faut assumer nos responsabilités. C'est notre rôle. Parce que dans les vestiaires, tout se passe bien. Et au niveau des résultats, on est mal ! »

Lui qui, avant Monaco, combattait toujours pour le maintien en Série A italienne, connaît les ingrédients à mettre pour se redresser. Sans détour, il lance : « On n'a jamais vécu un moment aussi difficile ici. Donc dimanche (lire aujourd'hui), il faudra onze animaux sur le terrain. C'est la finale des finales pour nous. Une victoire avant la trêve peut faire beaucoup de bien. »

Pour cela, Jardim devrait poursuivre avec sa décision d'aligner trois défenseurs centraux. Pour lui, Monaco n'est pas une équipe défensive. A l'écouter, l'équipe va donc encore plus attaquer pour se sauver.

Sans discuter, Raggi suivra. « Je suis sûr et certain que le coach fait ses choix pour le bien de l'équipe, assure-t-il. On doit l'écouter, être disponible et donner le maximum.Cela fait longtemps qu'on prend des buts. Il faut changer les choses. »

MONACO : Subasic - Raggi, Glik, Jemerson - Sidibé, Tielemans, Aït-Bennasser, Henrichs - Golovin - Sylla, Falcao (cap.).

RENNES : Diallo - Traoré, Da Silva, Mexer, Bensebainai- André (cap.), Grenier, Lea Siliki - Sarr, Ben Arfa, Bourigeaud.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct