Rubriques




Se connecter à

Monaco a pris une correction Germain libère les Niçois !

football ligue 1 (37e journée, hier à lyon)Les Monégasques n'ont pas existé hier à Lyon où ils ont été purement et simplement laminés sur le score de 6 buts à 1. Une gifle qui les prive de la deuxième place mais pas seulement...victorieux 2-0 hier contre saint-etienne

Publié le 08/05/2016 à 05:06, mis à jour le 08/05/2016 à 05:06
Valère Germain aura été l'homme de la soirée avec ses deux buts.
Valère Germain aura été l'homme de la soirée avec ses deux buts. AFP

Lyon s'est sans doute adjugé la 2e place de la Ligue 1 et la qualification directe pour la Ligue des Champions après sa victoire sur Monaco (6-1), hier au Parc OL, au terme d'un match vite plié avec deux buts d'entrées signés Ghezzal et Lacazette, auteur d'un triplé.

L'Olympique lyonnais, dauphin du PSG pour la seconde année consécutive, qui jouera à Reims pour la dernière journée, devance l'ASM de 3 points (65 contre 62) et dispose aussi d'une confortable différence de buts (+27 contre +5) qui le met à l'abri même en cas de défaite en Champagne.

Rachid Ghezzal, l'un des hommes clés de Lyon depuis janvier (8 buts dont 7 depuis la trêve) a ouvert la marque en marquant de près en profitant d'une mauvaise intervention de Raggi à la suite d'une passe manquée de Lacazette (3).

 

Lacazette, devant Wallace, doublait l'écart peu après en reprenant un centre délivré de l'aile droite par l'Espagnol Sergi Darder (2-0, 8). Comme un symbole de cette fin de saison réussie, Yanga-Mbiwa, à la dérive à l'été et à l'automne, a ensuite porté le score à 3-0 en reprenant de la tête un corner joué par Ghezzal (34).

Il a même réussi un doublé en marquant dans le but vite, en seconde période, après une tentative de Jallet heurtant le poteau à la suite d'un corner (5-1, 60).

De son côté, Lacazette a atteint le total de 21 buts (27 en 2015), après une passe de Jallet pour permettre à Lyon de mener 4-0 (35) puis 6-1, en fin de partie, après avoir éliminé Subasic (81).

Les Lyonnais, invaincus au Parc OL et depuis dix journées sur une série identique (8 victoires, 2 nuls), accusaient un retard de dix points sur les Monégasques au soir de la 27e journée.

 

Ils rêvaient de pouvoir disputer cette « finale » pour la 2e place dès le mois de janvier et la nomination, à la trêve hivernale, de Bruno Genesio à la place d'Hubert Fournier dont il était le principal adjoint.

A cette époque, l'OL était 9e avec six points de retard sur Monaco, déjà 2e et qui n'a jamais quitté le podium depuis le début de la phase retour.

Genesio estimait à la veille de la rencontre que l'équipe victorieuse serait celle qui maîtriserait le mieux ses émotions et ses nerfs. Contre Lille, fin février (défaite 1-0) ou face à Nice (1-1), Lyon avait failli dans ce domaine, avec des joueurs exclus, mais a manifestement su en tirer les leçons.

A l'inverse, Monaco a très vite craqué. Mené 2-0, l'ASM a ensuite perdu son attaquant Traoré, exclu dès la 23e minute pour deux mauvais gestes sur Yanga-Mbiwa (20) et Lopes (23).

Les hommes de Jardim ne se sont jamais remis de leur entame désastreuse même si Carvalho a réduit l'écart en profitant d'une sortie ratée de Lopes. Trop insuffisant...

 

Grâce à Valère Germain, auteur d'un doublé hier soir à l'Allianz Riviera, les Niçois sont toujours dans la course au podium à l'aube de la dernière journée.

L'attaquant, prêté par Monaco a profité de Stéphanois réduits à dix - expulsion de Malcuit et Tabanou (56 et 72) - pour libérer des Aiglons qui ne parvenaient pas à trouver la faille dans la forêt du Forez.

Verdict samedi

Grâce à cette victoire au forceps, les Azuréens peuvent donc encore rêver de tour préliminaire de Ligue des Champions. Il leur faudra aller chercher ce ticket samedi 14 mai, à 21 heures, sur la pelouse de Guingampais sauvés et donc en roue libre.

Mais il leur faudra, dans le même temps, compter sur un faux pas monégasque à Louis-II contre Montpellier ou un match nul.

Un scénario envisageable surtout après la fessée encaissée par les hommes de Jardim à Lyon. S'en remettre sera compliqué...

 

Aux Niçois, sur une bonne dynamique, d'en profiter pour se hisser dans la cour des grands d'Europe. Une entrée qui serait largement méritée au regard de leur parcours exemplaire cette saison...

Lacazette tend l'oreille mais Monaco est bel et bien silencieux. Etrillé hier dans le Rhône...
Lacazette tend l'oreille mais Monaco est bel et bien silencieux. Etrillé hier dans le Rhône... AFP.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.