“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mathématiquement, l'ASM a encore une chance de s'en sortir en Ligue des Champions

Mis à jour le 18/10/2017 à 14:39 Publié le 18/10/2017 à 14:21
Leonardo Jardim

Leonardo Jardim Photo Jean-François Ottonello

Mathématiquement, l'ASM a encore une chance de s'en sortir en Ligue des Champions

Avant la rencontre contre Besiktas, Fabinho avouait en conférence de presse qu’une défaite rendait la qualification “pratiquement impossible" en 8e. Les chiffres ne le contredisent pas.


Personne ne va démentir la prédiction de Fabinho après la défaite contre Besikstas à domicile : l'ASM a sérieusement compromis ses chances de qualification. Toutes compétitions confondues, Monaco en est à quatre matches sans victoire. Ça n’était plus arrivé depuis septembre 2015. Une autre époque.

Sous le format actuel, aucune équipe française n’a atteint la phase éliminatoire de la Ligue des champions en comptant seulement 1 point après 3 matches de groupes.

La qualification toujours possible

Pour Leonardo Jardim, "cela va être très difficile de se qualifier mais il reste neuf points à prendre.Il faut y croire car tout est encore possible. Il faudra gagner au moins deux fois pour y croire. On a besoin de faire, au minimum, sept points sur les trois derniers matches pour penser à la suite".

L’entraîneur monégasque voit juste. Fatalement.

Mathématiquement, c’est encore possible parce que Leipzig l’a emporté sur Porto (3-2).
Du coup, si l’ASM remporte ses trois derniers matches, elle passera en huitièmes.

Alors oui, ce mercredi matin, c’est un peu dur à y croire. Pourquoi Monaco gagnerait ses trois prochains matches alors qu’il n’y est pas arrivé lors des trois premières journées? C’est possible. Mais il va falloir se montrer moins naïfs.


La suite du direct