Mannone, intérim réussi: les notes des joueurs de l'AS Monaco après la victoire à Lens (2-4)

Titularisé en l’absence de Nübel et Majecki, l’Italien de 33 ans a multiplié les parades et joué un grand rôle dans la qualification de l'AS Monaco pour les quarts de finale.

Article réservé aux abonnés
Leandra Iacono Publié le 31/01/2022 à 00:08, mis à jour le 31/01/2022 à 00:10
Vito Mannone a brillé. Photo AFP

MANNONE (7): rapidement mis à contribution pour son premier match depuis plus d’un an, il se détend magnifiquement pour dévier la frappe de Fofana sur sa barre, puis repousse le tir de Kakuta des deux poings. Battu en deux temps par Saïd, il doit être mieux épaulé par Caio. Il ne peut rien sur le but de Kalimuendo, mais s’envole bien pour détourner le coup franc de Clauss. Un intérim plein de caractère.

AGUILAR (5): il a colmaté les brèches après un début de match difficile. Gêné par la vitesse de Kalimuendo sur certaines situations en seconde période, il s’est projeté avec prudence et n’a jamais pesé offensivement.

DISASI (6): les principales actions lensoises sont venues de frappes lointaines, ce qui est plutôt un bon signe. Peu sollicité dans la surface, le colosse a vécu un match tranquille.

MATSIMA (6): vigilant, il coupe un centre dangereux devant Sotoca (3’) pour lancer son match. Titularisé pour la première fois depuis le déplacement à Graz en C3 début décembre, il a livré une prestation très sérieuse avec deux grosses interventions sur Kalimuendo.

 

HENRIQUE (5): il délivre sa dixième passe décisive de la saison d’un centre (ou d’un caviar) pour Ben Yedder. Il contrôle plutôt bien son couloir face à Clauss mais doit passer devant Saïd sur le but lensois.

TCHOUAMENI (7): placé un cran en dessous de Jean Lucas, qui l’a parfois un peu abandonné, il a fait ce qu’il a pu face aux vagues lensoises lors des 15 premières minutes. Sa montée en puissance face à Fofana et Kakuta a fait un bien fou à son équipe. Sa passe décisive pour Ben Yedder après une récupération haute l’a mise définitivement à l’abri.

GELSON (6): chahuté au départ, il s’est régalé dans les espaces laissés par les Artésiens et a plutôt bien joué les coups. C’est notamment lui qui trouve un bel intervalle de passe pour Jean Lucas sur le deuxième but. Remplacé par JAKOBS (80’).

JEAN LUCAS (7): en difficulté dans l’impact physique en début de match, il est sorti du bois quand Monaco a remis le pied sur le ballon. Il a été efficace dans la projection pour marquer son premier but en Rouge et Blanc et permettre ensuite à Diop d’inscrire celui du 3-0. Sa passe derrière le pied d’appui en seconde période aurait mérité d’être décisive. Remplacé par VANDERSON (80’), auteur d’une belle entrée.

VOLLAND (4): absent à Montpellier, l’Allemand a été le moins en vue des attaquants monégasques en première mi-temps. Irréprochable dans le pressing, toutefois. Il cède sa place à FOFANA (55’), chargé de remettre de l’équilibre en seconde période. Un choix tactique, plus qu’une punition.

 

DIOP (6): en jambes, il a fait beaucoup de mal à Clauss et Gradit. Son décalage dans le bon tempo pour Caio amène le but de Ben Yedder. Son appel au second poteau est une aubaine pour Jean Lucas sur le troisième but, son neuvième de la saison. Bien trouvé par ce dernier, il rate la balle du 4-2. Remplacé par GOLOVIN (65’), de retour après un mois et demi d’absence.

BEN YEDDER (7): pas vraiment réputé pour son jeu de tête, le capitaine fait preuve d’un timing incroyable pour placer son coup de casque dans la lucarne de Leca. Plus discret en seconde période, il met son équipe à l’abri d’une belle frappe croisée en fin de match. Il en est déjà à 20 buts cette saison !

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.