“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Lourde défaite de l'AS Monaco face à Leverkusen

Mis à jour le 08/12/2016 à 08:23 Publié le 08/12/2016 à 08:22
Soirée à oublier pour l’ASM de Dirar.

Soirée à oublier pour l’ASM de Dirar. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Lourde défaite de l'AS Monaco face à Leverkusen

Dans une large revue d’effectif au cœur d’un match sans enjeu, l’ASM a perdu son premier match depuis octobre en s’inclinant à Leverkusen (0-3)

Pas grand-chose à retenir d’un match sans enjeu à Leverkusen, pourtant, il s’est passé des choses dans le froid de la Ruhr.

On a aimé

- Les réflexes intacts de Morgan De Sanctis, le portier italien. A 39 ans, la doublure de Subasic confirme tout le bien que l’ASM pense de lui. Hier encore, il a été professionnel et irréprochable. Sans lui, la note aurait été beaucoup plus salée à la mi-temps. L’Italien concède trois buts mais difficile de lui en tenir rigueur.

- Les déplacements de Corentin Jean. L’ancien Troyen n’a pas le CV le plus ronflant de l’effectif monégasque, ni le physique le plus impressionnant mais l’attaquant compense par des courses intelligentes. La charnière Jedvaj-Dragovic a dû s’employer pour le museler.

- L’affluence du stade. Malgré l’intérêt sportif proche du néant, le vent glacial, le turnover des deux équipes, la BayArena était plutôt bien remplie. Près de 20.000 spectateurs pour un match amical en semaine, c’est la preuve que la Ruhr est une terre de football. A noter le parcage monégasque plutôt bruyant et visuellement bien garni (400 fans). Bon, ce n’était pas l’Argentine non plus.

- Le buffet presse. Des assiettes avec le logo du Bayer, de la saucisse locale, une soupe maison, de la purée d’oignons, du café, des sourires, du chauffage, l’espace presse est un appel au travail dans la détente. Et comme la sono du stade a bon goût (ACDC, Dropkick Murphys), tout était parfait.

On n’a pas aimé

- Les risques encourus avec Jemerson. Suspendu pour les huitièmes de finale à la suite de son avertissement en première période, le Brésilien avait débuté le match avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Les avertissements étant remis à zéro à partir des quarts de finale on a du mal à voir la logique d’aligner le seul titulaire sous le coup d’une suspension dans un match sans intérêt… D’autant que les solutions de rechange existaient avec N’Doram en charnière et Traoré au milieu, mais le Malien n’est pas, actuellement, dans les petits papiers de son entraîneur.  Pour le match aller, en février Jardim devra se passer de son défenseur central.

- Le manque d’intensité dans l’entrejeu. La paire N’Doram-Moutinho a eu un mal fou à presser et ressortir les ballons. Sur chaque duel, Baumgartlinger et Yurchenko prenaient l’ascendant sur la paire asémiste. C’est d’ailleurs sur une relance ratée du jeune Ndoram que le Bayer enfonce le clou.

On a vu

- Le turnover XXL de l’ASM. Par rapport au match de Bastia, Jardim a changé neuf titulaires. Seuls Jemerson et Touré ont gardé leur place dans le onze de départ.

- La lucarne de Yurchenko en dehors de la surface sur l’ouverture du score. Prise de position, feinte de frappe, plat du pied, lunette. Merci et au revoir.

- La première victoire du Bayer Leverkusen sur Monaco en Coupe d’Europe après cinq premières tentatives infructueuses (trois nuls, deux défaites).
Dommage, cette victoire compte pour du beurre mais les Allemands étaient vexés des précédentes confrontations où l’ASM avait marqué trois fois… sur les trois seuls tirs cadrés des Rouge et Blanc.

- A 39 ans, Morgan De Sanctis est devenu le plus vieux joueur à marquer contre son camp en Ligue des Champions. Encore un record pour l’ASM.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.