“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ligue Europa: l'ancien monégasque Valère Germain démarre fort à Marseille face à Ostende

Mis à jour le 28/07/2017 à 07:53 Publié le 28/07/2017 à 07:51
Il aura à peine fallu deux minutes pour voir l’ancien Monégasque trouvé le chemin des filets. Malgré quelques frissons, l’OM vire devant avant le match retour la semaine prochaine en Belgique.

Il aura à peine fallu deux minutes pour voir l’ancien Monégasque trouvé le chemin des filets. Malgré quelques frissons, l’OM vire devant avant le match retour la semaine prochaine en Belgique. Photo PQR/Le Dauphiné

Ligue Europa: l'ancien monégasque Valère Germain démarre fort à Marseille face à Ostende

L’attaquant marseillais a inscrit un triplé pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs. Le Vélodrome est sous le charme, et la qualification bien partie

Trois buts, une frappe sur la barre, une action décisive: Valère Germain a lancé la saison de l’OM, tombeur dans la difficulté des Belges du KV Ostende 4-2, hier, lors du troisième tour préliminaire aller de l’Europa League.

En se trouvant à la tombée d’un centre de Florian Thauvin, au bout de deux minutes à peine, l’attaquant arrivé cet été de Monaco a ouvert son compteur but en match officiel avant de rassurer ses coéquipiers, pris dans la tempête, d’une superbe reprise ajustée (57e).

Avant ça, Germain était impliqué sur le but de Morgan Sanson, celui du 2-1, effaçant une faute aussi bête qu’inutile de Thauvin, qui a conduit à un penalty transformé par Sébastien Siani (1-1, 26e).

L’ovation du stade Vélodrome était donc amplement méritée, à sa sortie à cinq minutes de la fin, après son troisième et dernier but, une frappe placée du droit (4-2, 82e), qui venait doucher des Belges revigorés à la suite du lob plein d’astuce de Knowledge Musona sur un Steve Mandanda étrangement avancé (3-2, 70e).

Malgré un Germain XXL, qui a même frôlé le quadruplé sur une lourde frappe sur la barre (72e), les Marseillais ont montré trop de lacunes, principalement défensives, pour se mettre à l’abri avant le match retour en Belgique, le 3 août.

Mandanda en difficulté

Des recrues estivales du club marseillais, Germain est indubitablement celui qui a fait la meilleure impression. Et prouvé du même coup à ses dirigeants qu’ils n’avaient pas forcément besoin de mettre 30 ou 40 millions d’euros pour acheter un grand numéro 9.

C’est lui qui a servi Dimitri Payet sur deux grosses occasions de l’international français (8e, 47e). Et c’est aussi lui qui tente une frappe en pivot, repoussée par Silvio Proto et transformée en but par Sanson.

Pour sa part, le gardien Steve Mandanda, de retour après une saison d’exil compliquée en Angleterre, aura passé une soirée mi-figue mi-raisin. D’abord décisif face à Knowledge Musona (56e), il n’a pu que regarder le ballon lobé de l’attaquant zimbabwéen lui passer au-dessus de la tête.
Devant «Il Fenomeno», Adil Rami a réalisé un match propre, à défaut d’être brillant. Solide et efficace, le défenseur international aurait pu marquer ses débuts d’un but, mais il n’a pas su ajuster sa tête (23e).

Le Brésilien Luiz Gustavo, en revanche, aura passé une soirée relativement anonyme. Il faut dire que Germain attirait toutes la lumière...


La suite du direct