Ligue Europa: ce qu'il faut savoir avant le match Trabzonspor-AS Monaco ce jeudi soir

Forte de sept victoires sur ses huit derniers matchs, l’ASM peut faire un grand pas vers la qualification, ce soir face au champion de Turquie. Il lui faudra résister à la fureur de 40 000 Turcs.

Article réservé aux abonnés
christopher roux Publié le 13/10/2022 à 13:18, mis à jour le 13/10/2022 à 13:18
Facilement vainqueurs à l’aller jeudi dernier (3-1), à onze contre dix, Golovin et l’ASM devraient vivre un match plus accroché ce soir. J.-F. Ottonello

Le match

Le Medical Park va pousser fort, ce soir. Échoué sur les bords de la mer Noire, le stade de Trabzonspor est un chaudron futuriste dont la structure blanche lui donne l’allure d’un nuage. Malgré les griefs adressés le week-end dernier à leurs joueurs, 40.000 fans turcs promettent l’enfer à Monaco.

A Belgrade, en ouverture de cette phase de poules, les Monégasques avaient surpassé ce contexte hostile. Ils avaient fait bloc et plié sans rompre pour l’emporter (0-1).

Ils devront se montrer tout aussi convaincants dans la solidarité pour rentrer de Turquie avec un résultat positif. Un succès conjugué à une défaite de Belgrade à Ferencvaros offriraient quasiment l’une des deux premières places à l’ASM. "Il est nécessaire de prendre des points ici mais on ne doit pas devenir des mathématiciens, tempérait Philippe Clement, hier soir. Plein de scénarios peuvent encore s’écrire dans ce groupe."

Après la victoire à Montpellier dimanche (0-2), la cinquième d’affilée en Ligue 1, le coach monégasque a salué la maturité de ses garçons. Son groupe reste jeune mais il ne s’affole plus dans ses temps faibles comme cela pouvait être encore le cas la saison dernière. S’il ne s’incline pas aux confins de l’Europe, un nouveau cap sera franchi. Trabzon est un sacré test pour les nerfs. "Nous savons que c’est chaud ici mais les joueurs sont prêts et concentrés, assure Clement. Jouer dans des stades pleins, ils rêvent de ça depuis qu’ils sont tout-petits."

La semaine passée, Maxi Gomez avait dégoupillé dès l’entame. L’Uruguayen avait été exclu pour avoir balancé son pied dans le visage de Camara. Il avait abandonné les siens, rapidement submergés (3-1). "Ce match sera certainement différent, prévient Clement. Pour l’instant, on a seulement joué dix minutes contre cette très belle équipe expérimentée et technique."

 

Volland et Gelson de retour

Victime d’un coup sur la cheville la semaine dernière et forfait à Montpellier, Volland fait son retour. Même bonheur pour Gelson qui était en délicatesse avec ses adducteurs.

S’il a peu fait tourner dans l’Hérault, Philippe Clement devrait faire quelques retouches à son onze avec l’enchaînement des matchs. Même si toucher au 4-4-2 et aux hommes qui le font briller demande du tact.

Au risque de fragiliser la belle mécanique. Face aux Grenat et Bleu, Minamino et Maripan pourraient débuter. Buteur pour la première fois de la saison face au MHSC dimanche, Boadu vise une première titularisation.

Après ses deux blessures au pied en début d’exercice, le Néerlandais part quand même de loin. "Myron devra me prouver qu’il peut être titulaire dans les prochaines semaines", souffle son coach.

S’il considère ses quatre attaquants "tous compatibles les uns avec les autres", difficile de déloger Ben Yedder et Embolo. Pour y parvenir, le Batave devra être fort comme un Turc.

 

Les compos probables

La stat'

29. Trabzonspor reste sur 29 matchs sans défaite à domicile toutes compétitions confondues (19 victoires, 10 nuls). L’AS Roma est la dernière équipe à s’être imposée sur les bords de la mer Noire. C’était le 19 août 2021 lors d’un barrage aller de Ligue Europa Conférence (1-2).

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.