“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ligue des Champions: Monaco fait plier Tottenham

Mis à jour le 15/09/2016 à 05:12 Publié le 15/09/2016 à 05:12
Les Monégasques ont réalisé une énorme performance en allant battre Tottenham à Wembley.

Les Monégasques ont réalisé une énorme performance en allant battre Tottenham à Wembley. Photo EPA/MAXPPP

Ligue des Champions: Monaco fait plier Tottenham

Une première mi-temps presque parfaite, une deuxième magnifique dans le don de soi, Monaco a appliqué à Wembley les recettes de sa campagne de 2015 (2-1). Superbe...

Quel plaisir de savourer un match de Ligue des Champions à Londres, surtout quand Monaco y garde ses bonnes vieilles habitudes, à savoir l'emporter avec la manière comme face à Arsenal en 2015. Hier, l'ASM a récité sa partition à merveille avec ce succès probant (2-1) dans un Wembley qui s'est finalement très vite tu.

87 000 personnes s'étaient pourtant ruées au cœur du plus grand stade du Royaume-Uni pour mettre la pression sur les Monégasques, en vain. Wembley, ce stade moderne et vaisseau mère du football anglais, fier d'être le plus marketé de la planète football à défaut d'être le meilleur sur le terrain. Mais sur le billard de Wembley, Monaco n'a rien perdu de ses habitudes du moment, à savoir une efficacité chirurgicale, une cohérence tactique, une facilité à bien ressortir les ballons et une certaine idée de jeu. Le faire à Wembley, ce n'est pas rien. Après La Luz, l'Emirates Stadium ou encore le Juventus Stadium, Monaco continuait ses sorties Erasmus des places fortes européennes mais toujours avec cette soif d'apprendre sans pour autant subir les éléments.

Hier, il faisait un temps parfait pour s'envoyer sur un terrain de football. Près de 30 degrés, parfait pour se balader en polo Fred Perry et bermuda, histoire de laisser apparaître le tatouage de Tottenham sur le mollet. En Angleterre, le football se vit comme ça. Avec fierté. Monaco s'est montré à la hauteur de l'écrin, ramenant une victoire méritée.

Efficacité princière et asphyxie

On aurait pu croire que la sortie rapide de Dirar, touché au mollet, bouleverserait la donne mais non. Son a fait passer des frissons à Subasic (9'), mais Bernardo Silva s'est chargé du reste en crucifiant Lloris avec classe. Talent, sang froid, précision, efficacité. Le jeune Portugais est sans doute la plus belle trouvaille de l'histoire de ce club en matière de recrutement. Oui, parfaitement. Comme au Madrigal, Silva s'est occupé de tout. Et derrière, l'ASM a rendu une copie quasiment parfaite en première période : deux occasions, deux tirs, deux buts. 24 heures après les vendanges tardives de Cavani, la démonstration offensive de l'ASM est un tutoriel parfait pour exister sur la scène européenne : l'efficacité. Evidemment, le but encaissé avant la pause gâche, un peu, le plaisir, mais sans souffrir, le plaisir est moindre.

D'ailleurs, l'AS Monaco a passé la première demi-heure de sa seconde mi-temps à chercher sa respiration, encaissant des vagues de corners et des débordements à n'en plus finir, sans pour autant craquer. Il y avait un peu de la campagne de 2015 dans cette faculté à faire le dos rond, à laisser passer l'orage sans vraiment donner l'impression de paniquer. Bien que joueuse, cette équipe aime souffrir et sait surtout se discipliner (première faute commise à la 50e !!!). Tout n'a pas été parfait, quoique, mais l'emporter chez son principal concurrent pour l'ouverture de la chasse, c'est un sacré message envoyé à l'Europe. Même s'il reste encore 5 matches, Monaco est bien parti pour sortir de sa poule de Ligue des Champions, ce que l'équipe à la diagonale a réussi à 5 reprises en 6 participations (1994, 1998, 2004, 2005, 2015 pour un échec en 2001). Monaco meilleure équipe française du moment ? Dans les faits, c'est une évidence.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct