“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ligue 1: tout ce qu'il faut savoir avant le match entre Monaco et Bordeaux

Mis à jour le 01/11/2020 à 12:45 Publié le 01/11/2020 à 14:00
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ligue 1: tout ce qu'il faut savoir avant le match entre Monaco et Bordeaux

Malgré leurs soucis dans l’animation offensive et des erreurs de placement sur le plan défensif, les Monégasques devraient encore évoluer en 4-3-3 face aux Girondins.

Niko Kovac n’est pas Leonardo Jardim, mais les débuts monégasques de l’actuel et de l’ancien entraîneur de l’ASM ont des similitudes.

En 2014, le Portugais débarquait sur le Rocher avec des idées : défense haute, pressing, large exploitation des couloirs. Certains de ces principes sont recyclés par le Croate, à l’instar d’un système de jeu également construit en 4-3-3.

Entre les deux hommes, la différence se situe dans la gestion de l’échec. Le Lusitanien avait fini par se renier, faute de points (4/15 après cinq journées). Torpillée par la Ligue 1 et sa complexité, son équipe toussait, victime de déséquilibre et d’erreurs individuelles. Sans oublier un mercato qui l’avait affaiblie.

"Garder notre ligne de conduite"

A son tour, Kovac est confronté à certains de ces maux. Mais, contrairement à son prédécesseur, l’ex du Bayern s’accroche à ses desseins. Davantage par conviction qu’entêtement. Son 4-3-3 lui a offert 4 pts sur les cinq dernières journées, mais l’ancien milieu international considère qu’il peut le polir.

Dimanche dernier, son équipe, ouverte aux quatre vents, a explosé face à la vitesse des contres lyonnais (4-1). Le 3-5-2 de la seconde période remportée par les siens a redonné un équilibre, mais le natif de Berlin devrait rester fidèle à son 4-3-3 pour la réception de Bordeaux cet après-midi.

"Il n’y a pas de raison de tout changer. Il faut garder notre ligne de conduite", a-t-il assuré cette semaine. Sauf bluff, il se refuse au pragmatisme et demande du temps.

Afficher un état d’esprit plus calculateur et moins porté vers l’offensive serait prématuré. "On n’a pas de pression, jure-t-il. Nous avons 11 points, nous pourrions en avoir 3-4 de plus, mais si nous réduisons nos erreurs nous aurons des victoires".

Aucun but dans le jeu depuis trois matchs

L’entraîneur asémiste a endossé la responsabilité de la défaite à Lyon, cédant à la mode qui frappe les coachs de L1. Il mise sur le dialogue et protège ses joueurs pour qu’ils redonnent du peps au jeu.

Il se montre "honnête et ouvert", "strict et calme comme un père" et espère voir l’ASM efficace dans les zones de vérité, solide derrière et réaliste devant. Pour l’y aider, il pourrait titulariser le latéral gauche Caio Henrique pour la première fois de la saison.

"Il faut régler quelques détails, être plus compacts quand l’adversaire à la balle à 35 m de son but", argue Kovac, gestionnaire à la marge plutôt que révolutionnaire.

Le Croate est serein. Son équipe monopolise le ballon et c’est gage d’un collectif en bonne santé à ses yeux. Ses supporters sont davantage partagés. La possession de l’ASM est souvent stérile et ils aimeraient voir tester un schéma à deux pointes.

L’idée ne déplairait pas à Wissam Ben Yedder, isolé sur le front de l’attaque dans le 4-3-3. Ce qu’il a reconnu à demi-mot cette semaine pour ne pas désavouer son coach.

"Jouer à deux attaquants me convient. Vous l’avez vu l’année dernière (avec Slimani, NDLR), a confié le capitaine. Il est toujours préférable d’évoluer en supériorité numérique par rapport aux défenseurs adverses. Ça colle à mon style mais je m’adapte aussi au 4-3-3. Avec les deux joueurs de côtés, Gelson, Volland ou Jovetic, il faut qu’on se rapproche les uns des autres pour amener plus de variété."

Et marquer enfin dans le jeu. Ce que l’ASM n’a plus réussi depuis trois matchs.

LES COMPOSITIONS PROBABLES

Jemerson vers Corinthians

L’AS Monaco et le club brésilien des Corinthians ont trouvé un accord pour le transfert de Jemerson. L’officialisation devrait intervenir dans les prochains jours. Le défenseur de 28 ans n’entrait pas dans les plans de Niko Kovac.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.