“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L’homme d’affaires Oleg Petrov devrait succéder à Vadim Vasilyev en tant que vice-président directeur général de l'AS Monaco

Mis à jour le 22/02/2019 à 14:14 Publié le 22/02/2019 à 11:43
Oleg Petrov et Dmitry Rybolovlev ont assisté en tribune au match contre Nantes (1-0).

Oleg Petrov et Dmitry Rybolovlev ont assisté en tribune au match contre Nantes (1-0). Photo AFP

Monaco-matin, source d'infos de qualité

L’homme d’affaires Oleg Petrov devrait succéder à Vadim Vasilyev en tant que vice-président directeur général de l'AS Monaco

L’homme d’affaires va succéder ce vendredi 22 février à Vadim Vasilyev au poste de vice-président directeur général de l'AS Monaco.

L’AS Monaco va écrire une nouvelle page de son histoire.

Le conseil d’administration de l’ASM doit introniser ce vendredi matin l’homme d’affaires russe Oleg Petrov, 55 ans, comme nouveau vice-président et directeur général du club à la place de Vadim Vasilyev, "libéré" de ses fonctions la semaine dernière.

Vasilyev, arrivé en 2013 au club, a tenu à saluer une dernière fois l’ensemble des salariés lors d’un cocktail organisé mercredi soir à l’hôtel Fairmont.

Le président Dmitry Rybolovlev était absent. Mais le président et actionnaire principal de l’ASM, par l’intermédiaire de la structure MSI (Monaco Sport Invest) détentrice de 66,6% des parts du club, sera bien là ce vendredi pour le conseil.

Avec cinq autres représentants, dont sa fille Ekaterina Rybolovleva, MSI possède la majorité des neuf voix du CA.

Le Belge Willy De Bruyn, qui avait introduit Rybolovlev en Principauté lors de la reprise du club en décembre 2011, fait partie de ce conseil. Tout comme Mikhail Sazonov, proche collaborateur de Rybolovlev, et son avocate, Tetiana Bersheda. Vadim Vasilyev laissera son siège.

Le reste des parts est détenu par l’association (33,34%), et donc par la Principauté qui possède trois sièges au conseil d’administration. Etienne Franzi, ancien président du club de 2009 à 2011 et actuel président de la Compagnie Monégasque de Banque, en est l’un de ses représentants.

"Des erreurs importantes ont été commises"

Les deux autres sont Joël Bouzou, président de l’association "Peace & Sport" et conseiller sportif du Prince Albert-II depuis 2005, et Jean-Pierre Gastaud, avocat aux Barreaux de Nice et de Paris, membre du Comité Supérieur d’Etudes Juridiques de Monaco, et professeur à l’université de Paris-Dauphine.

Au travers de la passation de pouvoir entre Vadim Vasilyev et Oleg Petrov, Dmitry Rybolovlev marque sa reprise en main du club. "Des erreurs importantes ont été commises l’année dernière, ce qui nous a menés aux pires résultats sportifs que le club ait connus depuis sept ans, avait-il déclaré dans un communiqué. Récemment, je me suis investi activement pour gérer et régler les problèmes du club. J’ai pris un nombre de décisions qui ont été difficiles, mais nécessaires, à mon avis. J’ai notamment tenu personnellement à appeler Leonardo Jardim et à lui présenter des excuses pour l’erreur commise au mois d’octobre. Je lui ai ainsi demandé de revenir au club pour diriger l’équipe et j’ai validé toutes ses propositions sur les arrivées de nouveaux joueurs durant le mercato hivernal. C’est le temps des changements. Et ces changements ne touchent pas que l’effectif, mais également les dirigeants."

Dans cette période agitée en coulisses, l’ASM a enregistré le départ de son directeur général adjoint Bruno Skropeta, et la mise en retrait de son directeur sportif Michael Emenalo.
L’arrivée de Petrov marquera le début d’une reconstruction dans l’organigramme du club.

Reste à s’assurer le maintien en L1 sur le terrain.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.