“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les sections de l'ASM ont paradé unies au Louis-II

Mis à jour le 22/12/2016 à 05:05 Publié le 22/12/2016 à 05:04
De gauche à droite : Iordan, Aureliano, Vitor, David (premier rang) - Stefan, Ricardo, Ahmed, Jonathan  et Jean-Claude Haddad (deuxième rang).

De gauche à droite : Iordan, Aureliano, Vitor, David (premier rang) - Stefan, Ricardo, Ahmed, Jonathan et Jean-Claude Haddad (deuxième rang). DR

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Les sections de l'ASM ont paradé unies au Louis-II

Dimanche soir, dix-neuf sections de l'AS Monaco Omnisports défilaient sur la piste d'athlétisme du stade Louis-II, avant le coup d'envoi du match de football opposant l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais.

Dimanche soir, dix-neuf sections de l'AS Monaco Omnisports défilaient sur la piste d'athlétisme du stade Louis-II, avant le coup d'envoi du match de football opposant l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais. À la manière des défilés des plus grandes compétitions internationales, chaque section possédait son « porte-pancarte », représentant alors fièrement sa discipline sportive. Une vraie cérémonie réussie puisque, pour l'occasion, plus de 400 sportifs étaient présents. L'objectif de ce défilé était de mettre à l'honneur les licenciés des différentes sections de l'ASM et de montrer l'importance du sport au sein de la Principauté.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.