“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les notes des Monégasques après la démonstration contre Guingamp

Mis à jour le 04/11/2017 à 22:13 Publié le 04/11/2017 à 22:04
Les Monégasques se congratulent ce samedi soir

Les Monégasques se congratulent ce samedi soir Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les notes des Monégasques après la démonstration contre Guingamp

Les joueurs de Leonardo Jardim ont déroulé sur leur pelouse face à Guingamp ce samedi soir au Louis II. Voici leur notes.

Subasic (5) : le Croate n’a strictement rien eu à faire en première période. Il sort à la pause au profit de Benaglio (6), sans doute par précaution car il a un barrage intense à disputer avec la Croatie la semaine prochaine. Le Suisse a passé, lui aussi, une soirée à la cool mais vigilant sur une frappe de Camara (87’).

Touré (8) : écarté depuis trois matches, le latéral droit profitait de la suspension de Jemerson pour retrouver du temps de jeu et des jambes. Double passeur décisif sur les deux premiers buts dans un style alliant puissance et technique, il est encore là sur le 5-0. Trois passes décisives dans le même match pour le latéral droit, mine de rien. Impressionnant.

Glik (6) : soirée très tranquille pour le Polonais. Du coup, il a participé au jeu. L’ouverture du score part d’un de ses passes qui casse les lignes. Raggi (6) : depuis que l’Italien rejoue, l’équipe ne perd plus. Hasard ou coïncidence ? Lui a bien une petite idée. Nous aussi.

Jorge (5) : moins en vue que Touré, le Brésilien n’a pas osé prendre son couloir.

Tielemans (7) : et si le Belge avait enfin trouvé son poste idéal ? Comme à Anderlecht, Tielemans brille dans la peau du premier relanceur. Sa passe pour Touré change tout sur l’ouverture du score. Il est encore au départ du 2-0. On l’a vu libéré, entreprenant, épanoui, juste, bon, quoi.

Fabinho (7) : le Brésilien a définitivement tourné la page de son été compliqué et livre, encore, une copie sans bavure avec un but, sur penalty, a clé. Immense valeur sûre.

Rony Lopes (8) : homme en forme du moment, le Portugais semble avoir définitivement mis la main sur la succession de Bernardo Silva à droite. Des prises de balle toujours dans le sens du jeu, une offrande pour Baldé sur le 3-0, accélérateur sur le cinquième. Dommage pour lui, Kerbrat lui enlève un but alors que Johnsson était battu (67’). Remplacé par Ghezzal qui, sur son premier ballon, régale Louis-II et offre le sixième but à Carrillo.

Traoré (7) : très bon à Lyon dans ce rôle de meneur de jeu – son poste de prédilection – le Malien a eu du mal à se situer en début de match avant de trouver le chemin des filets du droit, lui le gaucher. Moins présent dans le jeu, il termine pourtant le match avec un doublé. Décisif et chirurgical.

Baldé (6) : buteur lors de ses deux dernières sorties en Ligue 1, le Sénégalais a remis ça contre les Bretons sur un service de Rony Lopes. Les stats commencent à donner un sens à sa montée en puissance depuis un mois. Remplacé par Boschilia, auteur d’une bonne frappe à l’entrée de la surface.

Carrillo (8) : coéquipier modèle, l’Argentin a fêté sa première titularisation cette saison. Une joie qu’il n’avait plus connue depuis un déplacement à Dijon… en novembre 2016. Et comme dans les Côtes d’Or, il ouvre le score dans son registre de pur avant-centre. Il va chercher le penalty avant la pause avec son jeu de corps avant de s’offrir un doublé, encore de la tête. Présent aussi dans le jeu. Bref, bien mieux qu’une doublure.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.