Rubriques




Se connecter à

Les notes de l'AS Monaco après le nul en Ligue Europa contre le PSV Eindhoven (0-0)

Peu inspirée offensivement, l’AS Monaco a au moins eu le mérite de ne pas encaisser de but pour la quatrième fois de la saison. Maripan et surtout Badiashile ont tenu la baraque. Les notes de l'ASM contre le PSV (0-0).

Leandra Iacono Publié le 04/11/2021 à 22:18, mis à jour le 04/11/2021 à 23:02
Caio Henrique a été actif sur son côté gauche. Photo Jean-François Ottonello

Nübel (5): il a vu les frappes de Zahavi et Boscagli passer à côté et n’a eu aucun arrêt à faire. Il anticipe bien pour passer de la tête devant Vinicius. Précis dans ses relances.

Disasi (4): victime des choix tactiques de Kovac, il a cédé sa place à Golovin (4) après une première période difficile. Le Russe a amené un peu de mouvement mais il a surtout apporté le danger sur phases arrêtées.

Maripan (6): auteur de deux prestations plus compliquées contre Montpellier et à Brest, le Chilien a été costaud hier, notamment en deuxième mi-temps. D'abord, gêné par la vitesse de Vertessen, il a colmaté les brèches laissées par Sidibé face à Bruma et a gagné la grande majorité de ses duels. Son ouverture lumineuse pour Diop est à l’origine d’une des seules occasions de son équipe.

 

Badiashile (7): impérial dans les airs face à Zahavi et Vinicius, puissant sur ses appuis pour chasser Vertessen, il a été impressionnant, hormis une ou deux imprécisions dans son jeu de passe.

Aguilar (4): placé piston droit, il a beaucoup proposé, a été peu servi et s'est souvent contenté de passes en retrait. Défensivement, il a fait le travail, à l’image de son intervention licite et autoritaire sur Max (41’). Remplacé au retour des vestiaires par Sidibé (4), qui a souffert, sans non plus sombrer, face à Bruma pour ses premières minutes depuis sa blessure aux adducteurs.

Fofana (6): il a répondu présent dans l’impact, a gratté des ballons et a eu le mérite de toujours essayer de créer des décalages et de jouer vite vers l’avant. Ses prises de risque amènent du déchet mais au moins, c’est assumé.

Tchouameni (6): un tacle salvateur devant Zahavi en fin de première mi-temps, une tête sortie par Ramalho qui semblait pouvoir accrocher le cadre. 90% de passes réussies, quatre interceptions, un tacle. Un match sérieux sans être éblouissant.

Caio (6): peu dangereux comme le reste de son équipe en première mi-temps, il a profité des espaces de la seconde période pour se montrer davantage. Quand ses centres sont arrivés dans la surface, ils ont à chaque fois mis la pagaille, mais l’ASM manquait de présence devant pour bien les exploiter.

Volland (4): il a été l’un des seuls à tenter de faire des différences, mais sa volonté s’est malheureusement heurtée à ses limites physiques du moment. Remplacé par Diatta (75’), auteur d'une entrée quelconque.

 

Jean Lucas (3): une bonne passe pour Volland, pris en tenaille dans la surface, une déviation de la tête pour Caio et c’est à peu près tout pour le Brésilien, trop dilettante. Remplacé par Diop (6), dont la subtile déviation pour Boadu a amené la première occasion monégasque du match. En jambes, le héros de l’aller a provoqué de nombreuses fautes adverses et ouvert des espaces pour Caio. Bousculé dans le dos par Teze, il a cru obtenir un penalty en fin de match mais l’arbitre n’a pas bronché.

Boadu (3): il n’a pas toujours fait l’effort de défendre pour aider ses coéquipiers, a été très tendre dans les duels face à Boscagli et Ramalho quand son équipe aurait eu besoin qu’il mette le pied sur le ballon. Trouvé par Diop, il tergiverse trop face à Drommel. Le jeune Néerlandais a encore livré une prestation insuffisante. Remplacé par Ben Yedder (66’), qui ne s'est pas montré plus dangereux.

Coach (4): ses trois changements dès la mi-temps ont permis de rectifier une composition bancale. Son équipe ne méritait pas mieux que le nul.

Match (4) 

Arbitre (4) 

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.