“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les Monégasques veulent confirmer leur place de leader face à Montpellier ce mardi soir

Mis à jour le 07/02/2017 à 05:16 Publié le 07/02/2017 à 05:16
L'entraînement d'hier s'est déroulé au Louis-II.	(Ph. J-F. O)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Les Monégasques veulent confirmer leur place de leader face à Montpellier ce mardi soir

Tout va bien pour l'AS Monaco, leader de la L1. En déplacement ce soir à Montpellier, les Monégasques veulent maintenir la cadence

En janvier, un mois terrible où Marseille et le PSG étaient au programme, Monaco s'en est tiré avec les honneurs.

Et depuis qu'elle a battu Nice dans le derby samedi (3-0), l'ASM s'est même donnée de l'air en tête de la L1. Trois points d'avance sur les Aiglons et les joueurs de la capitale. Quatre, si on compte le goal-average hyperfavorable. Bref, le ciel du Rocher est d'un bleu éclatant. Sans le moindre nuage. À première vue, ce n'est pas ce déplacement à Montpellier qui devrait obscurcir l'horizon... Mais quand tout est beau, que tout paraît simple, c'est justement là qu'il faut ouvrir l'œil.

C'était le discours de Jardim hier, qui est allé jusqu'à dire que le match de ce soir sera « plus difficile que celui contre Nice ». Dans cette formule, l'entraîneur portugais voulait surtout prévenir un éventuel relâchement.

Dans un derby, la motivation est simple à trouver. Mais là... un mardi soir... à Montpellier, un club qui a remercié son coach Frédéric Hantz il y a une semaine et qui reste sur une victoire lors des cinq derniers matches. De quoi aborder ce rendez-vous avec légèreté ?

N'y comptez pas !

D'autant que ce soir, Leonardo Jardim va fêter sa 100e sur un banc de L1 (53 victoires, 29 nuls et 17 défaites). Il ne faudrait pas venir gâcher la fête. Et celle d'être premier... La position du chassé. « L'avantage, c'est qu'on n'a plus à se préoccuper des autres puisqu'on est devant. Peu importe si Paris joue avant ou après. Il faut juste être bien préparé pour notre match », insistait-il. Pour maintenir la dynamique, Jardim devrait faire tourner au coup d'envoi. Boschilia pourrait venir suppléer Silva, en délicatesse avec sa cheville, et Mbappé permettre à Falcao ou Germain de souffler.

Mais l'absence de Carrillo, touché à l'adducteur, limite les options du technicien portugais. « Normalement, Carrillo est la doublure de Falcao, et Mbappé celle de Germain. Le mariage d'un joueur rapide et dynamique, avec celui qui sert de point d'appui est bon », a précisé Jardim. Du coup, le Colombien, auteur d'un doublé, serait préféré afin d'assurer un meilleur "équilibre de l'équipe". Une balance essentielle, surtout quand on se souvient comment c'était déroulé le match aller. Oui, le score a été de 6-2 au final, mais jusqu'à l'heure de jeu, grâce à un Boudebouz en chaleur, les Montpellierains tenaient la dragée haute aux Monégasques (2-2 à la 61') !

Les Héraultais ont certainement été l'équipe la plus incisive au Stade Louis-II avec l'Olympique lyonnais.

Dans les grands matches, l'ASM a toujours montré qu'elle savait être à la hauteur. Dans les petits aussi.

En réalité, on attend encore de savoir contre qui et dans quel contexte celle-ci peut trébucher. Difficile à dire.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.