“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les joueurs de l'AS Monaco carburent sec!

Mis à jour le 12/12/2016 à 05:17 Publié le 12/12/2016 à 05:17
Avec 53 buts au compteur, Monaco est l'épouvantail de la L1.

Avec 53 buts au compteur, Monaco est l'épouvantail de la L1. J-F. Ottonello

Les joueurs de l'AS Monaco carburent sec!

Avec plus de trois buts par match de moyenne en Ligue 1, l'attaque de l'AS Monaco casse tout sur son passage. Analyse d'une folie statistique

A Bordeaux, Leonardo Jardim avait laissé sur le banc des garçons qui pèsent pourtant quinze buts en Ligue 1 : Carrillo (7), Boschilia (4), Mbappé (3) et Joao Moutinho (1). Pour comprendre le poids de l'attaque tout feu tout flamme de la Principauté, il faut savoir que trois équipes de Ligue 1 ont marqué moins de buts que les remplaçants monégasques du Matmut Atlantique (Nancy, Bastia et Nantes) et qu'Angers pèse seulement 15 petits buts en championnat. En gros, à lui seul, Falcao a mis plus de buts en Ligue 1 que le FC Nantes. L'an dernier, au soir de la 17e journée, le PSG de tous les records ne comptait « que » 40 buts, soit 13 de moins que l'ASM actuellement.

C'est simple, Monaco vient de planter 53 buts en 17 journées, soit une moyenne supérieure à 3 buts par rencontre. En Europe, personne ne fait mieux bien entendu. Et tout ça sans superstar internationale ni de transfert XXL à l'exception de Falcao qui, quoi qu'on en dise, n'est plus le Falcao de l'Atlético Madrid acheté pour 60 millions d'Euros. Ce qui rend la partition offensive encore plus incroyable.

A ce rythme, l'escouade de Leonardo Jardim pourrait terminer la saison avec 118 buts… L'an dernier, le PSG s'était arrêté à 102. Le chemin est encore long mais, pour l'instant, le rythme monégasque est vertigineux.

D'autant qu'il ne dépend pas d'un seul garçon puisque treize joueurs ont déjà trouvé le chemin des filets en championnat. Mieux, le banc de touche a apporté onze buts, personne ne fait mieux en Ligue 1. A un moment, on a pointé du doigt la défense monégasque, trop friable par rapport à son attaque de feu.

C'est être tatillon puisqu'elle affiche 16 buts encaissés dont 7 sur les matches de Nice (0-4) et Toulouse (1-3). Sur les six dernières journées (six victoires, un nul), Danijel Subasic n'a encaissé qu'un seul but, c'était à Dijon. Ca commence vraiment à ressembler à quelque chose. Et quand on demande à Leonardo Jardim ce qui a changé dans son équipe, il a toujours la même réponse : « Les joueurs. J'ai gardé les meilleurs de l'an dernier, on a eu deux retours de prêts (Falcao, Germain) et on a acheté trois titulaires (Glik, Sidibé, Mendy) ».

Le reste ? De la confiance, du travail et de la réussite au point de devenir l'épouvantail du championnat. Dimanche prochain, c'est l'OL qui se déplace en Principauté.

Les Gones sont prévenus, l'addition peut-être très salée… D'autant que Monaco n'a pas oublié le set de tennis reçu au Parc OL en fin de saison dernière (1-6). Au rythme où vont les choses, un deuxième set ne serait même pas étonnant. Mais pour Monaco cette fois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct