“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Leonardo Jardim s'exprime sur son avenir à l'AS Monaco

Mis à jour le 19/12/2019 à 13:43 Publié le 19/12/2019 à 13:22
Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco en conférence de presse en août 2019.

Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco en conférence de presse en août 2019. Photo JF Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Leonardo Jardim s'exprime sur son avenir à l'AS Monaco

L'entraîneur portugais dont l'avenir est en suspens à la tête de l'équipe de l'AS Monaco s'est présenté en conférence d'avant match à La Turbie ce jeudi avec en ligne de mire la réception de Lille samedi au stade Louis-II (20h45), après avoir été éliminé mardi de la Coupe de la ligue par Lille (0-3).

Son avenir?

>> RELIRE. Public en colère, d'autres entraîneurs approchés, ambiance pesante... Quel avenir pour Leonardo Jardim à l'AS Monaco?

"L'équipe est toujours dans l'obligation de gagner. Moi? Sincèrement, le plus important c'est de soutenir les joueurs qui vont jouer samedi. Le coach n'est pas le plus important.

Le plus important ce sont les joueurs. Il faut un bon match car le public a besoin de bons matches. Si je me sens en danger? Tous les entraîneurs se sentent en danger non?

On a progressé depuis la 6e journée je pense, mais ce n'est pas à moi à dire si le bilan est plus positif ou négatif. Je ne panique pas. Je reste calme, c'est ma personnalité.

Depuis 6 ans, je ne suis pas du genre à arriver avec une bouteille de champagne après le titre ou la demi-finale de Ligue des champions, ou complètement abattu après les défaites.

Je ne fais pas plus de bruit c'est ma personnalité."

Le soutien du club?

"Sincèrement, après 20 ans de travail, je n'ai pas besoin que toutes les semaines on me tape sur le dos en me disant qu'on aime ce que je fais. Le patron m'a demandé de revenir, on a sauvé le club et aujourd'hui on reconstruit l'équipe. C'est tout.

Après, la vie d'un entraîneur c'est d'être en première ligne. Je préfère que les critiques viennent sur moi plutôt que sur les joueurs. Que les joueurs fassent leur travail et qu'ils démontrent leurs qualités. Je préfère être dans la ligne de mire plutôt que les joueurs.

Hier (ce mercredi) c'était la fête de Noël du club et on a discuté avec Oleg Petrov, on a parlé de foot, mais pas du tout de ma situation personnelle, encore une fois ce n'est pas important".

Le match contre Lille?

"C'est particulier de rejouer deux fois de suite la même équipe. Ce match, c'est le deuxième round. Ce sera différent du dernier match. On n'a pas été à notre niveau lors du dernier match.

J'ai déjà parlé de ça aux joueurs, on a manqué beaucoup de choses. On a dit aux joueurs qu'on attendait plus. On doit donner la réponse samedi sur le terrain".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.