“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Leonardo Jardim: "L’an dernier, on a fait un championnat de rêve"

Mis à jour le 03/08/2017 à 07:48 Publié le 03/08/2017 à 07:47
Champion de France en titre, Leonardo Jardim est ambitieux avant le début du championnat.

Champion de France en titre, Leonardo Jardim est ambitieux avant le début du championnat. Photo Jean-François Ottonello

Leonardo Jardim: "L’an dernier, on a fait un championnat de rêve"

Avant l’ouverture de la saison contre Toulouse, demain au Louis-II, Leonardo Jardim s’est présenté face à la presse.Le coach portugais a parlé mercato, préparation et projet

Leonardo, le mercato n’est pas encore fini mais Monaco sera-t-il encore le principal rival du Paris-SG cette saison ?
Cette année, le championnat va être encore plus compétitif.L’an dernier, le titre s’est joué entre trois équipes : Nice, Monaco et Paris.Cette saison, Marseille s’est bien renforcé durant l’été pour redevenir compétitif, Lyon ne se ratera pas deux saisons de suite, non plus. Sans oublier Lille, Saint-Etienne, Bordeaux...

On parle beaucoup de l’arrivée de Neymar au PSG, c’est une formidable nouvelle pour le championnat de France ?
Ce n’est pas encore officiel mais si ça se fait, c’est positif. C’est toujours une bonne nouvelle quand un grand joueur arrive en Ligue 1.C’est déterminant pour la visibilité à l’étranger également. La Ligue 1 est un championnat très difficile, les gens ne s’en rendent pas compte à l’extérieur.L’an dernier, on a placé une équipe en demi-finale de Ligue des champions et une autre en Ligue Europa.

L’arrivée de Neymar peut-elle avoir une influence sur l’avenir de Kylian Mbappé ?Notamment si le FCBarcelone cherche à remplacer le Brésilien...
C’est une question à poser aux dirigeants, ce n’est pas à moi d’y répondre.Mon rôle est d’entraîner l’ASM, de conserver les meilleurs joueurs et de faire progresser l’équipe.On veut garder un niveau de compétitivité mais on sait que ce n’est pas toujours facile de garder tout le monde.Je ne vais pas vous apprendre le projet de l’ASM.Mon objectif est simple : continuer à travailler avec les joueurs qui seront là le 1er septembre, quand le mercato sera fini.

Quel discours tenez-vous à Kylian Mbappé pour qu’il passe encore un cap ?
Un grand joueur n’a pas besoin de motivation pour avancer.Quand vous êtes passionné, vous vous motivez tout seul. Moi, jamais personne ne me motive. Quand je me réveille, je suis déjà à 100% dans mon travail.

Votre équipe est-elle plus forte que l’an dernier ?
On a changé beaucoup de choses.Surtout, l’an dernier, personne ne nous attendait à un tel niveau.Maintenant, on est champions de France, nos joueurs sont extrêmement sollicités par des gros clubs.L’an dernier, on avait très peu vendu de joueurs, cet été c’est le contraire.C’est comme ça, ce qui compte c’est d’avancer avec ceux qui restent pour donner une bonne image du club.

Est-ce possible de conserver votre titre de champion ?
On va essayer de nous mettre la pression en allant sur ce terrain.L’an dernier, on n’était pas favori mais on a gagné, peut-être, parce qu’on a travaillé plus.On a fait un championnat de rêve, 95 points, en faisant une grosse saison, très grosse saison.On va essayer de s’améliorer.

Êtes-vous satisfait de votre effectif actuel ?
On veut toujours les meilleurs joueurs à tous les postes.Mais je vais aider ceux qui restent à progresser, à repousser nos limites pour rester performant, comme je l’ai toujours fait depuis trois ans. Le club croit en mon travail et le bilan est très positif. On vient de faire deux fois troisièmes, une fois champion, un quart de finale de C1, une demi-finale, on a fait progresser beaucoup de joueurs, on a vendu de très bons jeunes à des très grands clubs : Bernardo,Bakayoko, Mendy, Carrasco, Martial, Kurzawa, Kondogbia, Abdennour.Je ne vais pas changer ma manière de travailler avec ce titre. Malgré la jeunesse de votre équipe, Kamil Glik a été prolongé cet été, c’est un signe fort.On a besoin de joueurs expérimentés pour encadrerles jeunes, que ce soit Subasic, Raggi,Falcao ou Glik.Kamil est déjà un cadre de l’équipe.C’est important pour nous d’avoir des joueurs qui sont plus âgés, qui nous aident à travailler au contact de la jeunesse.

L’équipe est-elle prête pour cette première journée ?
Pas encore, mais comme tout le monde.On va s’améliorer avec le temps.Le match contre Toulouse sera très important. C’est une équipe solide, qui a des arguments offensifs comme la vitesse de Corentin Jean mais aussi de l’expérience, Durmaz et Toivonen sont tous les deux internationaux suédois.Je sais aussi qu’on a du mal à bien démarrer à la maison, je n’ai encore jamais gagné un premier match au Louis-II depuis que je suis ici (1-2 contre Lorient en 2014, 2-2 face à Guingamp l’an dernier).

Vous êtes déjà qualifiés en Ligue des champions, ce qui n’était pas le cas les deux dernières saisons, qu’est-ce que cela change ?
C’est important de pouvoir se concentrer car le mercato est très dynamique cette saison. On a donc, peut-être, un peu plus de temps pour préparer les choses.


La suite du direct