“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'entraîneur de l'AS Monaco peste contre le calendrier de Ligue 1

Mis à jour le 19/10/2016 à 18:17 Publié le 19/10/2016 à 19:20
Leonardo Jardim

Leonardo Jardim Photo J-F Ottonello

L'entraîneur de l'AS Monaco peste contre le calendrier de Ligue 1

Leonardo Jardim, s'en est pris, mercredi, au calendrier de la Ligue 1 en se demandant "pourquoi jouer vendredi" contre Montpellier, pour la 10e journée, après s'être déplacé mardi à Moscou en Ligue des champions.

"Avant de commencer la conférence (de presse préalable à la rencontre Monaco-Montpellier, ndlr), je vais poser une question moi-même, a lancé Jardim, ce mercredi. Pourquoi Monaco joue vendredi alors qu'il y a six ou huit clubs qui jouent le samedi?"

"Je vais répondre, a-t-il enchaîné. Je ne sais pas pourquoi! Cela n'existe pas ailleurs. Ce n'est bon ni pour le football français, ni pour le spectacle, ni pour les joueurs. Mais peut-être y a-t-il une raison que je ne connais pas."

"Je défends le football français"

Monaco a obtenu un nul au CSKA Moscou (1-1) mardi soir. Assez énervé par le peu de réaction des instances à ce sujet, Jardim, qui a précisé que ce n'est pas la première fois qu'il évoquait ce problème de calendrier et a déjà estimé qu'il "faudrait aussi jouer le lundi", a indiqué: "Ce que je dis vaut pour tous les clubs qualifiés en Coupe de d'Europe, Lyon, Saint-Étienne, Nice..."

"Moi, je suis professionnel, a conclu le technicien portugais. Je défends le football français au niveau européen et au niveau national."

Avant la dernière rencontre de Ligue 1 à Toulouse (défaite 3-1) la semaine dernière, Jardim s'était déjà demandé pourquoi Monaco et Toulouse devaient jouer un vendredi alors que leurs internationaux venaient à peine de rentrer de sélection.


La suite du direct