Rubriques




Se connecter à

L'entraîneur de l'AS Monaco Niko Kovac s'attend à "un match très difficile" contre Strasbourg

Après son succès contre la Real Sociedad jeudi, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa, l'AS Monaco retrouve le championnat ce dimanche au stade Louis-II contre Strasbourg (15h) avec la nécessité d'engranger des points. Extraits de la conférence de presse de Niko Kovac.

L.I. Publié le 27/11/2021 à 15:30, mis à jour le 27/11/2021 à 15:33
Niko Kovac et l'ASM sont tournés à 100% vers la Ligue 1. Photo Jean-François Ottonello

Le risque de décompression

"Après un gros match et cette qualification, ça peut être un problème de penser que le match contre Strasbourg sera facile. C’est notre plus grand danger. En tant que coach, c’est ce genre de moment qu’on doit bien négocier. C’est un travail difficile pour le staff de prévenir les joueurs, de leur expliquer que le match le plus important, c’est toujours celui d’après."

Un nouveau départ en Ligue 1

"On a fait le travail en Ligue Europa, c’est une belle performance. Maintenant, on a trois mois pour travailler, se concentrer sur la L1 et la Coupe de France. On doit mettre toute notre énergie sur ces deux compétitions. On est dans une position qui n'est ni bonne ni mauvaise. On a besoin de gagner des matchs. C’est une rencontre très importante contre Strasbourg. On s'attend à un match difficile comme toujours contre cette équipe."

 

Le besoin d'engranger des points

"Evidemment, je voudrais qu'on prenne 9 points mais on a trois batailles à disputer. Jouer contre Angers, Strasbourg, Metz, ce n’est pas facile. Chacun se bat pour sa survie. Aucun cadeau ne sera fait à l’AS Monaco. On doit peut être se battre plus que la saison dernière. On n’est plus attendus. Ce n’est pas facile d’avoir ce poids sur vos épaules."

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.