Rubriques




Se connecter à

L'entraîneur de l'AS Monaco Niko Kovac considère que la Ligue 1 est "sous-estimée"

Monaco affronte Lille, ce vendredi en ouverture de la 14e journée de Ligue 1 (21h). Onzième avec 18 points, l’ASM pointe à six longueurs de Lens (2e). Elle a besoin d’un succès au Louis-II face aux champions de France en titre (12es, 16 unités) pour se replacer. Pour cette rencontre, Benoît Badiashile et Aleksandr Golovin sont suspendus.

Christopher Roux Publié le 17/11/2021 à 15:26, mis à jour le 17/11/2021 à 15:28
Le technicien croate est conscient des soucis qui minent son équipe, seulement onzième de L1. Ses difficultés offensives peuvent s’expliquer, en partie, par la densité du championnat de France. Photo : Jean-François Ottonello

L’entraîneur asémiste Niko Kovac a pris la parole, ce mercredi, lors du traditionnel point presse. Son équipe n’a plus marqué depuis trois rencontres mais le Croate garde confiance. S’il ne nie pas que ses joueurs doivent hausser le ton, il a aussi pointé le niveau d'une L1 "sous-estimée" selon lui.

Sur le match contre Lille

"Tous les joueurs veulent jouer contre Marseille, Paris et les grandes affiches. C’est la même chose pour ceux qui sont en sélection. Ces matchs donnent plus de motivation et de force mais les grands joueurs ont besoin de jouer toutes les rencontres au même niveau. Même si ce n’est pas simple. Les deux équipes ont le même problème en ce moment (elles performent surtout en Coupe d'Europe, NDLR). Pour eux, comme pour nous, les résultats ne sont pas ceux espérés."

Sur les soucis offensifs de l’ASM

"Je connais les statistiques. On n’est pas heureux de ne pas marquer depuis trois matchs. On essaie de rester positifs même si ce n’est pas facile. On a travaillé offensivement pendant dix jours. Certes, Wissam (Ben Yedder) et Kevin (Volland) étaient en sélection mais les autres étaient présents et on a pu travailler les enchaînements offensifs. Parfois, tu as juste besoin d’un déclic. Il n’est pas de notre côté pour le moment mais on travaille dur et on combat. On doit forcer l’adversaire à commettre des erreurs pour être dans le vrai."

 

Sur le niveau du championnat de France

"Tout le monde reconnaît que la Ligue 1 est dans le Top 5 des championnats européens. Elle est sous-estimée, reste dans l’ombre, mais ses joueurs sont très physiques, rapides et fins techniquement. Elle perd chaque saison ses talents mais elle parvient à se renouveler. Tous ses jeunes joueurs veulent montrer leurs qualités et il faut donc être à 100 %. Tous les matchs sont des batailles et si tu n’es pas en mesure de te battre et d’avoir le bon état d’esprit, tu es en difficulté. Si les clubs de L1 n’avaient pas l’habitude de vendre leurs meilleurs jeunes chaque année, je pense que la L1 pourrait devenir le deuxième meilleur championnat au monde."

Sur les blessés et le onze de départ contre Lille

"On s’est entraînés ce matin. Les internationaux français (Tchouameni et Ben Yedder) arriveront dans l'après-midi. Tout le monde est en bonne santé à part Eliot (Matazo) et Cesc (Fabregas) qui sont encore blessés (cuisse). Il faudra trouver le bon équilibre dans le onze de départ. Certains joueurs ont eu du temps de jeu et ont accumulé de la fatigue en sélection, mais nos internationaux ont aussi enregistré de bons résultats. La France s’est qualifiée pour la Coupe du monde, la Serbie (de Pavlovic) aussi. L’humeur dans le groupe sera bonne. On aura une certaine fraîcheur. J’ai une idée de l’équipe que j’alignerai mais on fera un point une fois que tout le monde sera rentré. Maripan arrive demain (jeudi) après un long voyage (le Chilien a joué contre l’Equateur dans la nuit de mardi à mercredi). On verra son ressenti. Pour l’instant, il n’est pas à l’écart du groupe pour affronter Lille."

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.