“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'enfer de Sidibé, Falcao en perdition... Voici les notes des Monégasques après la gifle reçue face au PSG

Mis à jour le 11/11/2018 à 23:13 Publié le 11/11/2018 à 23:07
Le défenseur monégasque Djibril Sidibé a vécu un enfer.

Le défenseur monégasque Djibril Sidibé a vécu un enfer. Photo Cyril Dodergny

L'enfer de Sidibé, Falcao en perdition... Voici les notes des Monégasques après la gifle reçue face au PSG

Fautif d’entrée et coupable d’une faute sur Mbappé sur le penalty du 4-0, Sidibé le champion du monde a tout raté et précipité les siens au fond du trou.

Benaglio (4) : abandonné sur les quatre buts, le Suisse évite un naufrage trop rapide en s’interposant devant Mbappé, Nkunku et Diaby avant la pause (36’, 38’, 39’) mais aussi devant Mbappé (66’). Pauvre soirée pour lui.

Sidibé (1) : doublement fautif sur l’ouverture du score (relance ratée + couverture de Cavani), l’international français continue d’inquiéter son monde. Il est pris dans le dos par Diaby sur le deuxième but. Un bon centre (26’) mais tellement en difficulté dans sa moitié de terrain… Il provoque le penalty du 4-0 en faisant faute sur Mbappé. Son pire match avec l’ASM. Et de loin.

Badiashile (4) : né en 2001, 17 ans donc, le jeune défenseur central a débuté dans un drôle de bourbier puisque tous les supposés tauliers autour de lui ont failli d’entrée. Difficile de lui en vouloir, au final, d’autant qu’il ne s’en est pas trop mal sorti pour une première qui n’était pas un cadeau.

Jemerson (2) : constamment pris dans son dos sur les offrandes de Neymar, le Brésilien ne sait tout simplement plus jouer se situer dans l’espace. Il défendait, par séquences, à deux mètres de Cavani. Il frôle l’expulsion sur une vilaine semelle sur Mbappé (66’).

Henrichs (3) : comme Sidibé, l’Allemand a laissé beaucoup d’espace dans son dos. Quelques ouvertures bien senties pour mettre Mboula sur orbite et une frappe captée par Areola (54’) mais trop tendre dans l’ensemble.

Grandsir (3) : un poil remuant sur son côté droit en début de match, il a profité de l’absence de repli de Neymar pour avoir un peu d’espace en début de match mais il n’a jamais réussi à pousser ses actions jusqu’au bout. Complètement disparu après la pause, aucun impact.

Aït-Bennasser (5) : une merveille de passe en profondeur pour Falcao (10’) plutôt propre dans les duels et surtout dans l’utilisation du ballon. Le Marocain n’a pas à rougir de son match, lui.

Pelé (4) : le staff technique voulait surtout apporter de l’impact au cœur d’un milieu qui en manque en ce moment, le Portugais est inégal dans son match mais il a eu le mérite de couper quelques passes parisiennes et de relancer, parfois, intelligemment.

Chadli (NN) : milieu, le Belge descendait très bas en phase défensive, comme un deuxième arrière gauche. Touché rapidement, il est remplacé par Mboula (NN) au bout de vingt minutes. L’Espagnol envoie sa reprise dans les airs alors qu’il est seul face au but (26’) et trouve les gants d’Areola (44’). Il a profité des largesses défensives de Nkunku avant de se claquer sur un sprint, tout seul. Quelle poisse. Remplacé par Isidor, pour son baptême en Ligue 1, auteur d’une frappe contrée qui lèche le poteau parisien (55’).

Diop (5) : auteur de la première frappe du match (1’), l’ancien de Rennes a encore été le seul à surnager au milieu de cet océan du vide. Combattif, technique, courageux avec le ballon, l’avenir c’est lui. Il va grandir à vitesse grand-V en découvrant le football professionnel dans de telles conditions mais qu’elle tristesse de voir ce gamin, pétri de talent, tenter des choses, seul, dans cette équipe qui ne répond plus.

Falcao (2) : repris par Kehrer (10’), le Tigre manque ensuite le ballon dans la surface après un bon contrôle (17’), le Colombien semble en perdition sur tout ce qu’il entreprend. Physiquement, mentalement, psychologiquement, il ne fait plus aucune différence. Remplacé par Massengo.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.