“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le mercato de l'AS Monaco toujours pas bouclé, Thierry Henry veut un groupe resserré

Mis à jour le 21/01/2019 à 09:25 Publié le 21/01/2019 à 09:20
Henry attend d’autres recrues.

Henry attend d’autres recrues. C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le mercato de l'AS Monaco toujours pas bouclé, Thierry Henry veut un groupe resserré

Après deux nuls contre Nice et l’OM, l’ASM replonge dans le doute avec la claque reçue par Strasbourg (1-5). Le match de Coupe de France contre Metz doit redonner de l’allant.

Étrillé 1-5 à domicile par Strasbourg, Thierry Henry s’est présenté plus apaisé ce dimanche en conférence de presse. La veille, il avait fustigé le VAR, qui n’avait pas fonctionné suite à "des problèmes de connexion" d’après la LFP, et qui aurait dû offrir à l’ASM le penalty du 2-2. La nervosité dont il a fait preuve, allant jusqu’à insulter un joueur strasbourgeois en première mi-temps, ne laisse rien présager de bon. Sur ce point, Henry a fait son mea culpa.

"C’était une expression de la rue, concédait-il avant de rappeler le contexte. Vous ne voyez pas tout ce qu’il se passe du banc. Quand le quatrième arbitre signale plusieurs fautes et que l’arbitre central l’ignore, à un moment c’est fatigant. Je le fais en anglais parfois, mais c’est une réaction plus qu’autre chose. Mais oui, je regrette, je n’aurais pas dû le faire. Après, je suis humain, il y a eu une accumulation de faits et c’est parti".

plus de sang-froid

Sauf que si Monaco veut s’en sortir, il lui faudra beaucoup plus de sang-froid. Quand les grands clubs sont en difficulté, les vents contraires soufflent fort. Monaco n’a plus gagné à domicile depuis le 12 mai 2018.

"La série est longue, constatait Henry. Y a-t-il un problème Louis-II ? Je ne sais pas. Il y a un vrai truc. Si on veut se sauver, ça passera par gagner à la maison. On ne peut pas continuer comme ça".

D’autant que les recrues n’ont encore rien métamorphosé. L’assurance de Naldo derrière est très relative, et Fabregas doit être libéré de toute tâche défensive s’il veut pleinement laisser parler son talent. Seul Rony Lopes a apporté le peps offensif qu’il manquait.

Reste la question du schéma et de l’animation. Depuis son arrivée, Henry a remporté deux matches de L1 en 12 journées. A Caen et à Amiens, Henry a toujours aligné une défense classique à quatre défenseurs, consolidant son milieu. Faut-il revoir les plans ? Et revenir à de bonnes vieilles recettes. Ce n’est pas prévu.

"Je suis content, satisfait du système, assurait Henry qui attend l’arrivée d’un attaquant (voir encadré). ça permet de toucher nos latéraux sur les côtés, trouver nos joueurs en 10 ou 9 entre les lignes. Contre Strasbourg nous voulions évoluer avec deux 10 et deux 9, mais tout a été chamboulé avec l’expulsion, vous n’avez pas pu le voir. ça nous aurait permis de beaucoup plus combiner, mais c’est parti à l’eau assez vite".

Le match de Coupe de France demain permettra de savoir si l’idée de jeu est la bonne... sans jamais perdre de vue l’objectif principal : le maintien. « Mon discours n’a pas changé, assurait encore Henry qui ne croit pas au relâchement de son groupe après l’arrivée des recrues. Je vous ai cité le nom des équipes avec de bons joueurs et une grande histoire qui sont quand même descendues. Oui, il faut s’inquiéter, on va s’en sortir parce qu’on y croit. Mais on ne dit pas que ce sera quelque chose qui arrivera tranquillement sans effort parce que c’est Monaco ou parce qu’il y a des ressources. »

23 ou 24 joueurs pas plus

Titulaire indiscutable jusque-là, Diego Benaglio pourrait laisser sa place à Subasic.
Titulaire indiscutable jusque-là, Diego Benaglio pourrait laisser sa place à Subasic. C.D.

Actuellement, près de quarante joueurs se partagent le vestiaire de l’équipe pro à La Turbie. Beaucoup trop pour créer un esprit de corps. "Il va falloir cibler le groupe pour partir à la guerre, reconnaissait Henry. Il faut voir qui va rester avec nous, 23 ou 24 joueurs pas plus, car on peut se perdre sinon et perdre de vue l’objectif. Il est vraiment important de réduire le groupe », insistait-il.

Monaco a officiellement 68 joueurs pros sous contrat. C’est énorme. Dix-sept sont partis en prêt depuis que Samuel Grandsir a rejoint hier soir le Racing Club de Strasbourg. Un prêt sans option d’achat. D’autres pourraient suivre car après les arrivées de Naldo, Fabregas et Vainqueur, le mercato monégasque est loin d’être bouclé. Selon Infosport+, le défenseur de Chelsea Gary Cahill aurait été aperçu à La Turbie mais Henry a préféré botter en touche. 

"Vous l’avez vu ? Pas moi, souriait-il avant de poursuivre. Il y a des choses plus avancées sur un attaquant. Je ne peux pas vous dire qui c’est et quand ça se fera, mais c’est avancé. On cherche avant tout un attaquant. Après, s’il y a des coups à faire, pourquoi pas".

Un buteur devrait donc débarquer sur le Rocher et alors que la piste Batshuayi était au point mort la semaine dernière (Chelsea préférait un transfert, Monaco un prêt), celle menant à Kalinic, 31 ans, s’est accélérée. L’Atletico Madrid, qui est proche d’attirer dans ses filets Alvaro Morata de Chelsea, n’est pas contre l’idée de se séparer de l’attaquant croate passé par l’AC Milan.

Le jeune espoir sud-africain Lyle Foster (18 ans) est attendu cette semaine du côté de La Turbie. A priori, l’attaquant aura pour mission de maintenir l’équipe réserve. Mais s’il commence à enfiler les buts comme des perles, la donne pourrait changer. L’arrivée d’un milieu est également évoquée, et si on ajoute le retour des blessés, Henry sera confronté à un sentiment qu’il n’avait pas connu jusqu’ici : l’embarras du choix.

Pas une mince affaire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.