“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le futur centre de performance de l'AS Monaco à La Turbie livré

Mis à jour le 31/03/2021 à 22:02 Publié le 31/03/2021 à 09:31
Construire un tel centre et un troisième terrain au cœur d’une telle carrière de pierres constitue un défi à la fois architectural et environnemental.

Construire un tel centre et un troisième terrain au cœur d’une telle carrière de pierres constitue un défi à la fois architectural et environnemental. (Photo AS Monaco et Arch Monaco/F. Genin)

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Le futur centre de performance de l'AS Monaco à La Turbie livré

Les clés du futur centre de performance de La Turbie ont été remises aux dirigeants de l’AS Monaco vendredi. Bientôt, le club va changer de dimension

Si le virus n’a pas épargné l’effectif de l’AS Monaco par épisodes cette saison, la bande à Kovac reste en course pour un ticket européen. Voire plus… Et si la crise économique née de la pandémie n’épargnera pas les finances du club, ses ambitions de développement n’ont pas été contraintes à l’arrêt forcé.

Au contraire, le bal des engins de chantier n’a jamais cessé aux abords de l’avenue de Cap-d’Ail, à La Turbie. Là même où les Rouge et Blanc ont établi leur camp de base voilà quarante ans. À l’époque où la carrière de pierres avait été rabotée pour nicher des terrains de foot, et où la roche exclavée avait trouvé une seconde vie pour former l’assise du quartier de Fontvieille… et du futur stade Louis-II.

Vendredi dernier, une nouvelle étape majeure de l’histoire du club à la Diagonale a été franchie avec la remise des clés du futur centre d’entraînement, ou plutôt de "performance", par le groupement d’entreprises mené par Vinci (avec Crudelli, Graniou, HEE et Garelli) au club et à la direction d’exploitation de l’AS Monaco, qui a piloté le projet collectivement avec les autorités locales et le cabinet d’architectes ARCH Monaco.

Les clés du bâtiment principal ont été remises à la direction du club ce vendredi (jour de la photo). L’aménagement des espaces se poursuivra jusqu’à l’été 2022.
Les clés du bâtiment principal ont été remises à la direction du club ce vendredi (jour de la photo). L’aménagement des espaces se poursuivra jusqu’à l’été 2022. (Photo AS Monaco et Arch Monaco/F. Genin)

"Faire partie des meilleurs durablement"

Le gros œuvre est donc terminé et l’aménagement du bâtiment principal a débuté dans l’optique d’une livraison définitive à l’été 2022.

"C’était une étape à la fois symbolique et importante. Si l’on excepte des retards dus à la crise sanitaire, les délais ont globalement été respectés", se félicitait ce mardi le vice-président et directeur général de l’AS Monaco, Oleg Petrov. "C’est un travail de longue haleine puisque l’idée de construire ce nouvel outil a émergé après le retour en Ligue 1, en 2013, avec la volonté du président Dmitri Rybolovlev de construire des fondations solides pour le club."

Un projet qui s’ajoute à l’ouverture à l’été 2020 de l’Academy "La Diagonale" à Cap-d’Ail, au bénéfice des jeunes du centre de formation, et à une réfection du stade Louis-II, agrémenté de nouvelles loges VIP depuis l’été 2019. "Sur ces deux projets, la Direction d’exploitation du club a pu travailler en parfaite collaboration avec le gouvernement princier, qui a apporté son soutien financier; nous en sommes pleinement reconnaissants."

"Les projets que l’on vous présente aujourd’hui sont la meilleure confirmation de notre engagement sur le long terme", avançait Dmitri Rybolovlev en janvier 2019, lors de la présentation du projet baptisé #TheNextLevel. Et aujourd’hui? "Le président a cette ambition de remettre l’AS Monaco à la place qui est la sienne, en Ligue 1, et de participer, et bien figurer, en Ligue des Champions, sur le long terme. Les investissements réalisés au club sont faits pour permettre à l’institution de continuer à faire partie des meilleurs, durablement."

(Photo AS Monaco et Arch Monaco/F. Genin)
La fiche technique

EN DATES

2014. Dépôt du permis de construire

Été 2018. Début des travaux (il y a deux ans et huit mois)

Janvier 2019. Les maquettes du projet sont dévoilées par le président de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, au stade Louis-II, juste avant le coup d’envoi d’un derby contre Nice.

Été 2021. Entrée dans le bâtiment de l’équipe Première et de l’encadrement

Été 2022. Livraison de l’ensemble, avec les trois terrains et une tribune

EN chiffres

55 millions d’euros. L’investissement global que représente la construction

5 hectares. L’espace total aménagé. 7.500m2 d’espace bâti, dont 1.500m 2 de surface vitrée avec vue.

3 terrains aux normes européennes (UEFA) et françaises (Fédération française de football) seront à disposition.

7 niveaux. Le bâtiment principal comporte 7 niveaux et comprendra notamment des équipements spécialisés pour la récupération et la réathlétisation (salle de gym, espace balnéothérapie), un centre médical ou encore un auditorium.

Le président et le maire engagés dans un partenariat gagnant-gagnant.
Le président et le maire engagés dans un partenariat gagnant-gagnant. (Photo Cyril Dodergny)
"On espère que les Turbiasques en profiteront"

La commune de La Turbie loue ses terrains à la Société immobilière domaniale de Monaco, qui sous-loue à l’AS Monaco.

Des parties liées par un bail emphytéotique de 85 ans, dont le loyer a été réévalué à 255.000 euros, contre 100.000 euros auparavant. Une manne financière conséquente pour La Turbie et ses quelque 3.000 âmes, perçue à sa juste valeur par le maire Jean-Jacques Raffaele qui évoque un "accord gagnant-gagnant". "À La Turbie, les baux rapportent autant que les impôts, ces tractations bénéficient à tous les Turbiasques", précise l’édile. D’autant que ce loyer est blindé. "Nous ne considérons pas Monaco comme des banquiers mais des terrains pris par l’État monégasque, c’est l’assurance de ne pas avoir de dettes", admet le maire, qui se félicite de travailler "de concert" avec des partenaires de longue date.

Quant au chantier, il a offert un peu de répit à quelques commerçants en étant maintenu durant la crise. "Nos commerçants sont en souffrance et ma priorité reste la relance de l’activité commerciale. Grâce aux ouvriers de ce chantier et celui de la caserne de pompiers, quelques commerçants ont tout de même pu sauver les meubles. Maintenir une activité qui, à défaut de gagner de l’argent, leur a permis de payer leurs frais."

À terme, Jean-Jacques Raffaele espère aussi que des emplois seront à pourvoir sur site. "Une vingtaine d’emplois pourrait être créée. A compétences égales, on espère que des Turbiasques en profiteront." L’équipe municipale réfléchit aussi à la création d’activités commerciales en marge de ce centre qui bénéficiera à l’image de La Turbie dans le monde entier.

Un maire qui souhaite aussi que les jeunes puissent avoir un accès plus régulier aux joueurs professionnels. "Le centre de performance a été conçu pour permettre à l’équipe première de travailler dans les meilleures conditions, mais il a aussi été pensé pour pouvoir accueillir le public et nos supporters, notamment pour les matchs de Nationale 2 ou de Youth League, après la livraison de l’ensemble à l’été 2022", répond à ce stade Oleg Petrov.

Oleg Petrov, vice-président et directeur général de l’AS Monaco
Oleg Petrov, vice-président et directeur général de l’AS Monaco (Photo C. Dodergny)
La phrase

"Nous sommes satisfaits des résultats de l’équipe depuis le début de la saison. Notre objectif est de nous qualifier pour une compétition européenne. Ce n’est pas encore acquis mais nous nous en rapprochons. Il reste un peu moins de deux mois de compétition à bien négocier pour continuer sur notre lancée. Et si, bien sûr, l’AS Monaco peut pimenter la course au podium, nous ne nous en priverons pas!", Oleg Petrov, vice-président et directeur général de l’AS Monaco

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.