Rubriques




Se connecter à

Le championnat de Ligue 1 désormais terminé, Oleg Petrov "ambitionnait de faire mieux"

Après l'annonce de la fin du championnat de France de Ligue 1, le vice président directeur général de l'AS Monaco, Oleg Petrov, a pris acte de la décision des instances.

F. P Publié le 30/04/2020 à 21:26, mis à jour le 30/04/2020 à 21:27
Oleg Petrov. Photo doc Jean François Ottonello

Le dirigeant russe regrette de ne pas avoir pu faire mieux cette saison dans un communiqué publié sur le site du club. L'ASM termine à la 9e place.

Oleg Petrov: "C’est le scénario que l’AS Monaco, comme la majorité des clubs de notre Championnat, voulait éviter. Bien que nous avions la volonté de reprendre la saison, nous prenons acte de cette décision adoptée dans un contexte sanitaire extrêmement complexe, avec ses conséquences économiques et une réalité à laquelle nous ferons face, ensemble.

Nous regrettons ce classement car nous avions l’ambition de faire mieux. Durant cette saison, nous avons fourni beaucoup d’efforts – réorganisation, renforts durant le mercato – afin de changer les choses et atteindre les places européennes. Cela n’a pas tout à fait fonctionné comme nous le souhaitions.

 

Il est maintenant temps d’analyser tout ce qui s’est passé avant de nous projeter avec détermination vers la saison prochaine, afin de revenir plus forts. Nos ambitions ne changent pas.

J’ai une pensée pour nos supporters, que nous espérons retrouver bientôt. Je suis convaincu que nous méritons mieux et que nous parviendrons à atteindre nos ambitions.

D’ici là, le Club continuera de soutenir, notamment à travers les initiatives solidaires qui ont été lancées, tous ceux qui luttent contre le Coronavirus et faire en sorte de retrouver la vie à laquelle nous aspirons tous."

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.