“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le calvaire de Jemerson face à Nice

Mis à jour le 22/09/2016 à 05:08 Publié le 22/09/2016 à 05:08
Le ballon passe derrière Jemerson. Battu dans beaucoup de domaines hier.

Le calvaire de Jemerson face à Nice

Fautif sur les quatre buts niçois, le Brésilien est complètement passé à côté de son derby. Un peu à l'image du collectif monégasque, dépassé

SUBASIC (4,5): quand on est gardien, on vit forcément mal une soirée où l'on va chercher quatre fois la balle dans les ficelles…en six tirs cadrés. Abandonné par sa défense, il a pourtant commencé son match par un joli réflexe sur une frappe en bout de course de Balotelli (16') avant de se faire ajuster par Baysse dans sa surface pour l'ouverture du score. Le début de son cauchemar puisqu'il est battu par un rebond sur le 2-0, ajusté de près par Balotelli et Plea sur les troisième et quatrième buts. A son crédit, une parade sur une frappe de « Super mario » (39') et un penalty arrêté.

Raggi (4): à droite à Wembley, à gauche contre Rennes, de nouveau à droite ce soir, l'Italien n'en finit plus d'être trimballé au gré des compositions. Surtout qu'il n'est pas latéral de formation. Malmené par Balotelli mais aussi par Ricardo et Cyprien, il a pris le bouillon après la pause, alors qu'il était encore une fois repassé à gauche. Il avait le but du 1-2 au bout du crampon mais Cardinale lui enlève (67'). Remplacé par Touré en fin de match pour arrêter le massacre. Le jeune latéral droit couvre et oublie Plea sur le 4-0. Dur.

Glik (4): chargé de Balotelli dans ce duel qui sentait bon la Serie A, le Polonais a très bien commencé son match avant de s'éteindre, abandonné par ses coéquipiers, il couvre l'Italien sur le 2-0 et se fait devancer par Ricardo sur le 3-0. Pas en réussite.

Jemerson (2,5): un match complètement manqué pour « Blackenbauer ». Pêle-mêle : il lâche Baysse au marquage sur le premier but, se fait manger à la course par Balotelli sur le deuxième, couvre l'Italien sur le troisième et s'aligne mal sur le quatrième. Au milieu de tout ça, beaucoup de déchets. Son plus mauvais match de la saison. Il va en cauchemarder un moment.

Sidibé (4,5): même s'il n'est pas gaucher, ça ne l'a pas empêché d'abreuver ses collègues dans la surface en début de match, quand Monaco était encore dans le ton. C'est de son pied que Fabinho se crée la première occasion du match (8'). Repassé à droite à la pause, sur son pied, il n'a pas réussi à faire de différences. Pendant toute la rencontre, ça partait souvent dans son dos, comme à Wembley, son péché mignon. Malgré tout, il a fait un match défensif plutôt correct.

Fabinho (4): une bonne tête cadrée captée par Cardinale (8') avant de complètement disparaître physiquement du match. Eteint et sans inspiration.

Bakayoko (3,5): il a débuté un peu timidement, c'est d'ailleurs lui qui perd un duel qui déclenche le contre qui amène le 2-0. Abandonné ensuite à la récupération et au pressing, il termine très mal le match avec un penalty concédé, un peu bêtement, alors que le match était plié, logiquement expulsé dans la foulée. Soirée à oublier.

BERNARDO Silva (5): le petit gaucher a joué derrière Falcao où ses prises de balle ont constamment fait passer des sueurs froides à l'arrière-garde niçoise pendant 20 minutes. C'était, hier, le seul et unique danger monégasque comme sur cette frappe en angle fermé (62') ou ce caviar pour Raggi de l'extérieur du gauche (67'). Trop seul, il a couru dans le vide. Et comme il porte beaucoup la balle…

Moutinho (3): il a bien débuté avant de se faire étouffer par le pressing de Seri et Koziello. Il a disparu des radars très vite. Remplacé par Carrillo (4) à la mi-temps qui a surtout été cherché pour son jeu aérien et en pivot. En vain.

Lemar (4,5): des contrôles qui ressemblent à des caresses, des cadrages débordements, d'école, des changements de direction qui font mal aux reins mais du déchet dans le dernier geste. A gauche après la pause pour arroser la surface de bons ballons, sans un grand succès. Pas grand-chose à lui reprocher sur le match mais il ne s'est jamais montré décisif.

Falcao (3): averti pour un coude sur Dalbert dans un duel aérien, il est tombé sur un grand Danté ce qui explique sa mi-temps dans le dur où il a tout manqué. Il doit d'ailleurs laisser sa place à la pause, secoué par une sortie de Cardinale un peu limite. Remplacé par Germain (4) à la pause qui retrouvait une pelouse où il avait brillé l'an dernier. Le numéro 18 manque une occasion en or sur corner où Seri sauve sur sa ligne (58') et un face à face contre Cardinale (72').

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.