“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'AS Monaco s'est remis en selle face à Lille en quart de final de la Coupe de France

Mis à jour le 05/04/2017 à 09:00 Publié le 05/04/2017 à 05:24
Irvin Cardona et Valère Germain ont fait tourner en bourrique la défense lilloise, hier soir au Louis-II.

Irvin Cardona et Valère Germain ont fait tourner en bourrique la défense lilloise, hier soir au Louis-II. Photo JFO

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco s'est remis en selle face à Lille en quart de final de la Coupe de France

Après l'échec en finale de Coupe de la Ligue contre le PSG, Monaco s'est vite remis à l'endroit en disposant de Lille en quart de finale de la Coupe de France (2-1)

On ne se faisait pas trop de soucis pour les Monégasques sur ce match car même avec une équipe remixée qui donnait la part belle aux jeunes de l'Academy (Cardona, Diallo, Touré) entourés de vieux briscards (Dirar, Moutinho, Raggi, De Sanctis), l'ASM a facilement disposé de Lille (2-1) et se hisse dans le dernier carré de la Coupe de France.

Des Dogues réduits à dix peu après l'heure de jeu et qui, quoi qu'il arrive, s'étaient déplacés sur le Rocher sans la moindre idée offensive.

Il faudra un coup franc d'El Ghazi dans les derniers instants du match pour empêcher l'ASM de garder sa cage inviolée. Un grain de sable au cœur d'une soirée très tranquille où Monaco n'a jamais été bousculé par des Nordistes inoffensifs et brouillons.

Une idée de jeu qui a d'ailleurs contaminé les 22 acteurs au cœur d'une première demi-heure abyssale d'ennui. A ce moment de la soirée, on a commencé à compter nos dents avec la langue histoire de s'occuper car sur le pré… entre l'absence de rythme et d'envie, le flot constant d'erreurs techniques des deux côtés, la foi nous avait quittés.

« On a été timide en début de match », détaille d'ailleurs Franck Passi, l'entraîneur du LOSC. Et puis est arrivé l'éclair de Valère Germain, buteur précieux après sa sortie tête basse samedi soir en finale face au PSG. Hier, le capitaine s'est offert un doublé plein d'à-propos et d'intelligence. Deux buts qui envoient le club du Rocher dans le dernier carré de la Coupe de France prévu le 25 ou 26 avril et qui permettent aux Monégasques d'être toujours en lice sur trois tableaux (L1, Coupe de France et Ligue des Champions).

Quelque part, en disposant facilement d'une équipe de Ligue 1 pour s'offrir une place dans le dernier carré il y avait l'idée que ce match était peut-être le moins important du calendrier mais qu'en cas de victoire la confiance serait intacte, voire renforcée.

C'est donc le cas.

Avec deux buts d'avance à la pause, sans compter l'avantage numérique, Monaco avait fait le plus dur. En seconde période, les Monégasques ont bien essayé de tuer le match : Cardona, Jorge, Moutinho, Germain et Falcao se sont employés pour mettre fin au suspense, en vain (58', 60', 68', 78', 86'). Cela dit, Lille n'avait pas une folle envie d'alourdir son calendrier et ça s'est vu. Monaco n'en demandait pas tant.

Une rencontre presque « amicale » qui tombe bien. Avant les deux déplacements à Angers (samedi en championnat) et Dortmund (mardi), Leonardo Jardim a pu reposer la majorité de ses cadres, donner du temps de jeu aux remplaçants tout en gardant un niveau de performance plutôt haut.

Pour un match de transition, on peut dire que le plan s'est déroulé sans accroc et l'ASM continue d'avancer à un rythme impressionnant dans cette saison qui continue d'être unique.

Hier, Monaco a remporté son trente-cinquième match de la saison, toutes compétitions confondues.

Pour donner un peu de recul sur l'immensité de ce chiffre, personne n'a fait mieux en Europe.

Personne.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.