“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'AS Monaco se sépare de son directeur sportif

Mis à jour le 12/08/2019 à 10:44 Publié le 12/08/2019 à 10:44
Ancien défenseur du Nigeria (ci-dessous, contre l'Argentin Gabriel Batistuta lors du Mondial 1994), Michael Emenalo est arrivé à l'AS Monaco avec la réputation d'un directeur sportif reconnu.

Ancien défenseur du Nigeria (ci-dessous, contre l'Argentin Gabriel Batistuta lors du Mondial 1994), Michael Emenalo est arrivé à l'AS Monaco avec la réputation d'un directeur sportif reconnu. Photo Jean-François Ottonello

L'AS Monaco se sépare de son directeur sportif

Un court communiqué a officialisé l’information hier soir sur le site de l’ASM, le club de la principauté s’est séparé de son directeur sportif nigérian de 54 ans Michael Emenalo.

« D’un commun accord, l’AS Monaco et Michael Emenalo décident de mettre un terme à leur collaboration. Michael Emenalo est arrivé à Monaco en novembre 2017 et remercie l’AS Monaco de lui avoir donné l’opportunité de découvrir le championnat français et souhaite au club et aux supporters une belle saison 2019/2020. L’AS Monaco remercie également Michael Emenalo pour son engagement et lui souhaite bonne chance pour ses futurs projets. »

Arrivé de Chelsea en novembre 2017, le mercato estival de 2018 l'avait affaibli alors qu'aucune de ses trouvailles n'avaient marqué le club (Aholou, Chadli, Golovine, Grandsir, notamment).

Le vice-président Vasilyev avait ensuite reconnu qu'il s'était occupé tout seul du mercato hivernal du club (Fabregas, Martins, Nkoudou, Adrien Silva, Vainqueur, Vinicus) et ainsi torpillé un peu plus la carrière d'Emenalo.

Enfin, le retour de Leonardo Jardim au club en janvier, semble l'avoir définitivement condamné.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct