“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'AS Monaco est-elle enfin taillée pour le combat... avant le derby contre l'OGC Nice vendredi?

Mis à jour le 11/12/2018 à 13:38 Publié le 05/12/2018 à 12:14
Falcao partage sa joie de buteur face à Amiens avec ses coéquipiers Tielemans et Glik

Falcao partage sa joie de buteur face à Amiens avec ses coéquipiers Tielemans et Glik Photo AFP

L'AS Monaco est-elle enfin taillée pour le combat... avant le derby contre l'OGC Nice vendredi?

Après Caen, l’AS Monaco s’est imposée chez un autre concurrent direct au maintien, Amiens (2-0). De quoi permettre au club du Rocher d’entrevoir une lueur d’espoir alors qu'il recevra le Gym, vendredi à 20h45

Falcao, Golovin, Tielemans, Chadli, Glik, Subasic, Sidibé.

Sur le papier, Monaco empile des internationaux qui ont tous en commun d’avoir disputé la dernière Coupe du monde. En théorie, ils n’ont pas vocation à jouer le maintien en Ligue 1. Surtout quand ils ont pour coéquipiers des Henrichs, Aït-Bennasser, Jovetic, Aholou, Jemerson ou Rony Lopes, tous internationaux A également.

>> RELIRE. Le match, les buts en vidéo, la stat... Ce qu'il faut retenir de la victoire de l'AS Monaco contre Amiens SC

19ème au plus fort de la crise de novembre, on s’inquiétait fortement pour l’ASM.

Comment cette équipe, construite pour jouer le podium, allait pouvoir réagir dans une lutte contre des équipes qui jouent leur survie?

"Notre championnat, c’est Caen, Dijon..."

"Notre championnat, c’est Caen, Dijon, Amiens, Guingamp", avançait même Thierry Henry, le coach monégasque, mi-novembre.

Un mois plus tard, Monaco vient d’aller gagner à Caen et Amiens et s’apprête à recevoir Guingamp à la fin du mois. Ce n’était pas le projet initial mais le club du Rocher n’a pas le choix.

"C’est une victoire au caractère", assène Youri Tielemans en zone mixte du stade de la Licorne à Amiens.

"On vient de gagner deux matches sur les trois derniers, dont les deux face à un concurrent direct, c’est que le travail paie", surenchérit Nacer Chadli, sorti sur blessure dans la Somme, touché à l’adducteur.

Efficacité maximale

Deux victoires qui portent le même sceau: celui du pragmatisme.

A Caen, le seul but du match est marqué par Falcao sur coup-franc. Face à Amiens, le Colombien a récidivé, par deux fois, sur penalty. Dans le jeu, rien à signaler. L’AS Monaco ne s’est pas procurée beaucoup d’occasions. Mais n’en a pas concédé non plus ce qui est plutôt, pour le coup, une nouveauté.

"J’ai bien aimé notre discipline défensive, étaye Henry. On n’a pas été mis en danger mais Amiens est beaucoup passé sur les côtés, on a dégagé le danger à chaque mais ça revenait, ça revenait, ça revenait".

Alors que beaucoup d’observateurs -nous les premiers- ont douté de la capacité des Monégasques à se faire violence dans des matches de bas de tableau, force est de constater que l’équipe vient de gagner deux batailles crasses avec un certain savoir-faire.

Malgré tout, l’ensemble demeure fragile. "Ils n’ont pas proposé quelque chose de fou, on est trop gentil offensivement, face à une vraie équipe, plus agressive dans la surface, ils explosent", avance un Amiénois après le match.

En attendant, Monaco commence à appliquer la recette miracle: solidarité, bloc équipe, efficacité, confiance.

Badiashile et Massengo, les symboles

Mieux, ce sont deux gamins de 17 ans qui symbolisent parfaitement le nouvel état d’esprit du club de la Principauté: Benoît Badisahile et Han-Noah Massengo.

Le premier enchaîne les matches au poste de défenseur central quand le second fait toujours du bien à son équipe quand il rentre dans l’entrejeu.

D’aucuns auraient peur d’être lancés dans le grand bain au cœur d’une équipe qui ne tournent pas. Eux, non. "Ce sont des petits qui nous font du bien en ce moment, on s’en sort aussi grâce à eux", témoigne Henry.

Lors du coup de sifflet final au Stade de la Licorne, Massengo, Badiashile, Tielemans, Falcao and co se sont précipités au pied du parcage monégasque pour fêter cette victoire comme un titre. Comme une délivrance.

première victoire à domicile contre nice?

Avec le recul, on se dit que fêter une victoire chez le 18ème est un peu déplacée mais Monaco enchaîne tellement les mauvaises séries que la moindre lueur d’espoir est bonne à prendre.

Avant de quitter Amiens, les Monégasques avaient déjà un autre défi en tête: s’imposer contre Nice, vendredi, et gagner ainsi le premier match à domicile de la saison.

"L’idée est de faire des séries. Gagner deux matches de suite, c’est un début de série", conclut Henry.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct