“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'AS Monaco corrige Moscou au Louis-II

Mis à jour le 03/11/2016 à 05:43 Publié le 03/11/2016 à 05:42
Germain ouvre la marque et la voie.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco corrige Moscou au Louis-II

En battant sèchement et logiquement le CSKA Moscou (3-0), hier soir au stade Louis-II, les Monégasques ont pris une sérieuse option sur la qualification pour les huitièmes de finale

Il y avait hier soir un monde d'écart entre les deux équipes, et pour une fois le score était en adéquation avec ce que Monaco avait proposé sur le rectangle vert.

Au match aller, le CSKA Moscou n'avait pas été beaucoup plus fort qu'hier pour rafler le point du nul. L'ASM, en revanche, avait dominé mais tendu la joue en manquant d'agressivité dans les duels et de conviction face au but. Hier, tous les ingrédients étaient là. Résultat : il n'y a pas eu photo. On savait cette double confrontation face aux Russes cruciale pour la qualification. Et bien les quatre points pris sur ces deux matches permettent à Monaco de garder la première place du groupe, et de voir arriver un peu plus sereinement Tottenham au Louis-II le 22 novembre, avant de se rendre en Allemagne du côté de Leverkusen le 7 décembre.

Pas de quoi y aller en sifflotant, mais quand même.

Un match nul contre les Anglais suffirait à l'ASM pour voir les huitièmes. Reste d'ici là à conserver une bonne dynamique.

D'autant qu'en championnat, l'enchaînement n'a rien de gargantuesque jusqu'à la fin des matches de poules de Ligue des Champions : Nancy, Lorient, Marseille, Dijon et Bastia.

Hier, l'absence de Moutinho pour blessure a permis à Leonardo Jardim d'aligner en attaque Germain et Falcao sans trop cogiter entre 4-4-2 ou 4-2-3-1 ? Un 4-4-2, bien évidemment ! Les deux attaquants lui ont bien rendu puisque Germain ouvrait le score d'entrée en s'y reprenant à deux fois (13'), avant de faire briller Falcao sur le troisième but (41'). Le Colombien avait un peu plus tôt inscrit le deuxième (29').

Bref, 3-0 à la mi-temps et 60 % de possession, le match était plié.

Et joliment en plus !

Dans un Louis-II plutôt bien rempli (un peu plus de 10 029 spectateurs), les Monégasques ont dominé de la tête et des épaules le CSKA Moscou. Un moindre mal, me direz-vous, tant les faiblesses de l'équipe de Sloutski sautaient aux yeux. Surtout depuis qu'elle est privée de son feu-follet Alan Dzagoev. Mais disons que cette fois, l'ASM a su se montrer réaliste, en se procurant un paquet d'occasions, et surtout, en les mettant au fond. Marquer rapidement dans une rencontre, Monaco l'avait déjà fait à plusieurs reprises cette saison. Alors parfois, l'équipe avait tendance ensuite à tomber dans un faux rythme. Dans la facilité. Comme à Toulouse. Rien de tout ça hier.

Si on met de côté deux pétards mouillés moscovites, les hommes de Jardim ne se sont pas endormis sur leurs lauriers. Ils ont continué de défendre ensemble, soutenant Glik et Jemerson quand il le fallait. Plus que ça, ils ont toujours trouvé la verticalité nécessaire dans le jeu pour ne pas subir. En s'appuyant parfaitement notamment sur les montées de Sidibé et Mendy, tous deux très bons hier.

Et bien sûr, sur la maîtrise de Bernardo Silva et Lemar. Sans parier sur l'avenir monégasque en Ligue des champions, un constat s'impose : le onze qui a permis à l'AS Monaco de prendre une sérieuse option sur la qualification pour les huitièmes sera difficile à bouger à l'avenir. Il sera donc intéressant de voir comment Moutinho, Dirar, Carrillo et Mbappé vont intégrer la rotation. Jardim s'est toujours refusé à attribuer un statut permanent de « titulaire » ou « remplaçant ». Le coach portugais devra donc gérer les égo. Plus simple à faire en temps de victoires.

Un problème de riche.

Bakayoko et les Monégasques ont survolé les débats.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.