“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'AS Monaco bat Metz au tirs au but 5-4 et file en quarts de finale de la Coupe de France

Mis à jour le 06/04/2021 à 21:03 Publié le 06/04/2021 à 21:03
Sidibé et les Monégasques qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France après leur victoire contre Metz.

Sidibé et les Monégasques qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France après leur victoire contre Metz. Photo Jean-François Ottonello

Je découvre la nouvelle offre abonnés

L'AS Monaco bat Metz au tirs au but 5-4 et file en quarts de finale de la Coupe de France

L'AS Monaco s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe de France, ce mardi soir au Louis-II.

Les joueurs de Niko Kovac ont eu besoin des tirs au but pour écarter Metz, au bout d'un match terne (0-0, 5-4 aux tirs au but).

C'est Stevan Jovetic, entré en cours de match, qui a donné la qualification à l'ASM, pendant que Maïga, le quatrième tireur messin, envoyait sa frappe au-dessus du but de Majecki.

Gelson, Volland et Jovetic avaient manqué l'occasion de donner l'avantage au troisième de Ligue 1 dans le temps réglementaire. Ils ont raté leurs frappes et le Monténégrin a touché la barre en fin de partie.

Monaco a peiné dans le jeu et s'est voulu moins souverain que depuis début janvier, mais il a signé sa quatorzième victoire en dix-sept matchs en 2021.

Aurélien Tchouaméni est entré en jeu à la 79e minute et c'est une bonne nouvelle pour le club princier. L'international Espoirs était touché à une cheville et retrouvait le groupe ce mardi.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.