Rubriques




Se connecter à

La revanche de Raggi ce soir face à l'Angleterre?

Le défenseur italien, qui a très peu joué cette saison, devrait être titulaire ce soir au côté de Glik

Thierry Squillario Publié le 21/02/2017 à 05:16, mis à jour le 21/02/2017 à 08:26
Andrea Raggi connaît bien les campagnes européennes... J.-F. Ottonello

Andrea Raggi devrait retrouver une place de titulaire ce soir. Et pas n'importe où. Pas n'importe quand.

L'Italien va avoir la lourde tâche de remplacer Jermerson suspendu pour un troisième carton jaune à Leverkusen. Dans un match qui comptait pourtant pour du beurre, Leonardo Jardim avait décidé d'aligner le Brésilien. Ballot.

À 32 ans, Raggi, défenseur polyvalent, sera associé au géant Kamil Glik devant Subasic.

 

Le Polonais lui a pris sa place cet été, débarquant du Torino avec un gros CV.

Cette saison, Raggi a très peu joué, 23 matches et seulement 9 titularisations en L1. Sur ces 9 matches, l'Italien n'a débuté que deux fois en défense centrale. Une seule au côté de Glik, son partenaire du soir. C'était contre Metz et la paire n'avait pas eu grand-chose à faire. Vous voyez le tableau ? En Ligue des champions, le défenseur natif de La Spezia a été titularisé huit fois, et à cinq reprises, c'était dans un des couloirs.

Depuis l'arrivée des Mendy, Sidibé, Glik, et la prise de pouvoir de Jemerson, Raggi est trimballé un peu partout. Sans véritablement se fixer.

Les cœurs fragiles devront alors se replonger dans le passé pour ralentir leur palpitant. L'Italien connaît parfaitement le parfum de ces joutes européennes.

Lors de la campagne de 2015, où Monaco accédait aux quarts de finale de la Ligue des Champion, Andrea Raggi a disputé tous les matches de poule (Leverkusen Zenit et Benfica). Il était même l'un des leaders d'une défense qui n'avait alors encaissé qu'un seul but en six matches ! À l'époque, on l'imaginait même capable de postuler à une place en équipe d'Italie. Et puis une blessure au mollet l'avait coupé dans son élan. A Turin, contre la Juventus, celle de ses parents, il portait le brassard de capitaine, mais n'avait pas réalisé un grand match au poste de latéral droit (défaite 1-0). Pour le match retour de ce quart de finale, il était encore là, dans l'axe cette fois. Arrivé en 2012 en provenance de Bologne, l'Italien est un cadre dans le vestiaire, au même titre que Subasic, Dirar ou Germain. Sous contrat jusqu'en 2018, il est considéré comme une doublure. Un statut pas toujours facile à vivre au milieu d'une jeune génération monégasque qui monte.

Hier, en conférence de presse, Leonardo Jardim n'a pas souhaité dévoiler ses plans. Alors, quand on a demandé au technicien portugais de nous parler de son Pirate, Jardim a répondu du tac au tac : « Première chose, je ne sais pas s'il va jouer demain, a-t-il lâché avant de poursuivre. Mais c'est un joueur important pour le club, solide, qui offre beaucoup d'options. Il est toujours là avec nous. Mais concernant le match de demain, nous avons la certitude que Glik... Après, il y a aussi Touré et Diallo .»

 

Il se murmure depuis quelque temps que la possibilité d'aligner Almamy Touré dans l'axe trotterait dans la tête de l'entraîneur portugais.

à manchester, fabien Pigalle

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.