“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La mémoire et l'éléphant

Mis à jour le 05/02/2016 à 05:01 Publié le 05/02/2016 à 05:01

La mémoire et l'éléphant

Demain, Monaco (2e) - Nice (3e) se jouera au sommet. Il y a 38 ans que le derby n'était pas monté si haut. Le 11 fevrier 1978 : l'ASM, 3e, recevait le Gym, leader du championnat

La France grelotte. Nous sommes le samedi 11 février 1978 et la vague de froid qui s'abat sur l'Europe n'a pas épargné la Côte d'Azur. Plusieurs routes du haut pays sont coupées. Isola 2000 est inaccessible et des chutes de neige sont attendues en basse altitude. A la Une de Nice-Matin, les intempéries ont poussé le foot en bas de page. Dommage, l'affiche est excitante. Monaco-Nice : le troisième face au leader. Nice-Matin titre : ''Un derby au sommet''. L'Equipe opte pour ''Monaco-Nice à la roulette ?'' Les voisins n'ont jamais été aussi proches. 35 points pour le Gym. 34 pour l'ASM, devancée par Nantes (2e) au goal-average.

Un promu qui promet

Pour la France du foot, l'OGCN est l'équipe à battre. Elle fait des dégâts, des victimes, des jaloux. Elle est romantique, irrésistible, fantasque. On dit aussi qu'elle supporte mal l'hiver. C'est vrai. Monaco, c'est autre chose. Le club arrive de deuxième division. C'est un promu qui tient ses promesses. Un vent frais sur le championnat. A 11 journées du verdict, Monaco est toujours là. Dans le trio de tête. Sans faire de bruit. Et pour cause : l'ASM descend ses adversaires avec un silencieux. Le plus souvent, c'est Delio Onnis qui tient le revolver. Problème : aujourd'hui l'attaquant est blessé. Baratelli peut dormir sur ses deux oreilles : l'Argentin est son cauchemar.

«Son absence complique pas...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct