“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"La crise est grave": les réactions après la défaites de Monaco contre Guingamp

Mis à jour le 23/12/2018 à 11:03 Publié le 23/12/2018 à 06:31
La tête basse pour Thierry Henry.

La tête basse pour Thierry Henry. Photo Jean-François Ottonello

"La crise est grave": les réactions après la défaites de Monaco contre Guingamp

Monaco a terminé, samedi soir, l'année 2018 par un nouvel affront en perdant encore une fois à domicile, mais cette fois-ci contre la lanterne rouge de L1, Guingamp (2-0), et demeure 19e et relégable à mi-championnat. Les réactions.

Thierry Henry: "C’est dur, on a perdu, ce n’est pas ce que l’on voulait. On voulait sortir de la zone rouge avant la trêve, ce n’est pas fait. On a fait un bon premier quart d’heure, et puis on a raté des passes, on en a forcé d’autres, on a perdu la confiance. On fait encore une erreur individuelle sur le deuxième but. Cela fait trois matches que l’on est moins bien au niveau de l’envie. Je ne vais pas passer de bonnes fêtes. Oui, on voulait aller à la guerre et au bout de 20 minutes on s’est arrêté de jouer. Je vais analyser ça car je n’ai pas de réponses pour le moment. C’est vraiment difficile, là. Il faut revenir, travailler, faire avec ce que l’on a et trouver des solutions. Ce n’est pas le moment de parler de mercato mais faire une coupure, aller en famille, ça peut, peut-être faire du bien. On loupe cette dernière marche avant la trêve, c’est un fait. On est soudé mais les résultats ne sont pas là. La seule chose positive c’est qu’il reste beaucoup de points à prendre…"

>> RELIRE. Défaite honteuse de Monaco contre Guingamp (0-2)

Vadim Vasilyev: "La crise est grave. C’est une très mauvaise soirée à l’image de la première partie de la saison. La mal est profond. J’en suis conscient. On va analyser les choses durant la trêve. Il faut récupérer les blessés, se renforcer fortement et rester avec les joueurs qui ont envie. Si on fait ces trois choses, on va y arriver. Il va se passer des choses en janvier, oui. Jusqu’à ce soir, je pensais que l’on avait besoin uniquement de deux joueurs, mais on va sans doute en avoir besoin de plus. C’est à nous, maintenant, d’agir, de tirer des conclusions et de faire avancer ce club car la situation n’est pas digne de l’AS Monaco, de notre histoire. Je n’ai aucun doute, nous allons réussir".


La suite du direct