“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'ASM invite les dirigeants du football azuréen

Mis à jour le 28/01/2017 à 05:10 Publié le 28/01/2017 à 05:10
Les dirigeants du football de la région, autour du vice-président de l'ASM, Vadim Vasyliev, qui les avait conviés à assister à la demi-finale de la Coupe de la Ligue.

Les dirigeants du football de la région, autour du vice-président de l'ASM, Vadim Vasyliev, qui les avait conviés à assister à la demi-finale de la Coupe de la Ligue. ASM

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'ASM invite les dirigeants du football azuréen

Une centaine de dirigeants du football azuréen, représentant 53 clubs amateurs de la région ainsi que 13 membres du district et trois de la Ligue emmenés par leur président, Eric Borghini, ont répondu à l'invitation de l'AS Monaco et de Vadim Vasilyev, vice-président du club professionnel.

Une centaine de dirigeants du football azuréen, représentant 53 clubs amateurs de la région ainsi que 13 membres du district et trois de la Ligue emmenés par leur président, Eric Borghini, ont répondu à l'invitation de l'AS Monaco et de Vadim Vasilyev, vice-président du club professionnel. Ils ont ainsi pu assister à la demi-finale de la Coupe de la Ligue opposant l'ASM à Nancy et fêter la qualification de l'équipe pour la finale qui sera disputée le 1er avril à Lyon contre le Paris SG.

Proche du football amateur, l'AS Monaco organise régulièrement des opérations de ce type au cours la saison et invite, à de nombreuses occasions, de jeunes licenciés à assister à des matchs au stade Louis-II.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.