“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'AS Monaco reçue au Ministère d'État

Mis à jour le 11/03/2017 à 05:20 Publié le 11/03/2017 à 05:20
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco reçue au Ministère d'État

Les joueurs et le management de l'ASM ont été reçus en début de semaine à la résidence du ministre d'État à l'occasion d'un déjeuner, dans le cadre de la convention de partenariat signée en début de saison entre le gouvernement princier et le club de football de la Principauté.

Les joueurs et le management de l'ASM ont été reçus en début de semaine à la résidence du ministre d'État à l'occasion d'un déjeuner, dans le cadre de la convention de partenariat signée en début de saison entre le gouvernement princier et le club de football de la Principauté.

Le ministre d'État Serge Telle a encouragé l'équipe avant le très attendu huitième de finale retour de Ligue des Champions face à Manchester City. Il a également rappelé que le club représente une part importante de l'identité monégasque et qu'il donne, particulièrement cette saison, un plaisir immense de par ses résultats sportifs exceptionnels.

Vadim Vasilyev, vice-président et directeur général, au nom du club et de son président Dmitry Rybolovlev, a tenu à remercier le gouvernement princier pour son soutien quotidien. Il a également rappelé que le club a un rôle d'ambassadeur de la Principauté et la fierté de porter ses couleurs.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.