Rubriques




Se connecter à

Jeu, set et match

L'officialisation du transfert de Mbappé au PSG, juste avant le match d'hier, n'a pas terni cette soirée de fête au stade Louis-II au cours de laquelle Monaco a humilié Marseille 6-1

arnault cohen et jérémie bernigole Publié le 28/08/2017 à 05:01, mis à jour le 28/08/2017 à 12:02
Des supporters rouges et blancs qui chantent… Photo Jean-François Ottonello

La première victoire de Monaco sur Marseille s'est jouée sur les réseaux sociaux. Le nombre d'abonnés du compte Facebook de l'AS Monaco a dépassé la semaine dernière celui de l'OM, atteignant 4.876.000 fans, contre 4.857.000 pour le club phocéen.

Sur la pelouse du stade Louis-II, hier soir, le suspense n'a pas duré longtemps.

Au bout d'une petite minute, le Polonais Kamil Glik a coupé le sifflet au kop marseillais qui donnait un peu trop de la voix avant le coup d'envoi. Le doublé de Falcao (18e et 34e minutes) a alors douché tous les espoirs phocéens. El Tigre a littéralement croqué l'OM.

Pour le plus grand bonheur des supporters monégasques qui ont rempli à ras bord le Louis-II, ravivant les belles images du sacre de mai dernier. Celle d'un stade exultant devant les exploits de son club vénéré.

 

Marseillais énervés

Et puis, la belle ambiance sportive a pris du plomb dans l'aile après le festival de Rony Lopes conclu par Diakhaby. Le but de trop pour le kop marseillais : plusieurs supporters ciel et blanc, rouges de colère, ont franchi la barrière pour tenter d'envahir la pelouse, encouragés par un quart de virage scandant un très peu approprié "On est chez nous!"

Tant pis pour eux, ils termineront le match avec un cordon de CRS sous le nez…

Festival monégasque

Ce match au sommet de la 4e journée de Ligue 1 était aussi celui des retrouvailles entre Kylian Mbappé, en partance pour Paris, et Valère Germain, transféré cet été à Marseille. Retrouvailles ? Pas sur la pelouse, en tout cas. Aucun risque de voir Mbappé saluer le Louis-II. Copieusement sifflé lors de la présentation des équipes, alors que son transfert au PSG s'officialisait, l'ex-petit génie monégasque, assis sur le banc, était le seul à ne pas porter le chasuble jaune des remplaçants… Quant à Valère Germain, applaudi lors de son entrée sur la pelouse, il n'a guère pu s'exprimer, esseulé à la pointe d'une équipe qui n'était que l'ombre d'elle-même.

 

La victoire s'est donc scellée en chantant, aux « olé » clamés à chaque passe des Rouge et Blanc. Le but de Cabella à la 75e minute ne changera rien à ce festival monégasque qui s'est terminé par un score sans appel. 6-1. Jeu, set et match.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.