“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jemerson (ASM) s'émancipe

Mis à jour le 23/08/2016 à 05:02 Publié le 23/08/2016 à 05:02
Robert Lewandowski (Bayern Munich), Gonzalo Higuain (Juventus) ou encore Lionel Messi (Barcelone) sont des adversaires potentiels de l'AS Monaco en cas de qualification pour les phases de poules. Trois gros morceaux auxquels on peut rajouter le tenant du titre, le Real Madrid, le Leicester City de Claudio Ranieri ou encore le Borussia Dortmund.

Robert Lewandowski (Bayern Munich), Gonzalo Higuain (Juventus) ou encore Lionel Messi (Barcelone) sont des adversaires potentiels de l'AS Monaco en cas de qualification pour les phases de poules. Trois gros morceaux auxquels on peut rajouter le tenant du titre, le Real Madrid, le Leicester City de C... Photo AFP

Jemerson (ASM) s'émancipe

Titulaire en charnière centrale depuis le début de la saison, le Brésilien Jemerson attend avec impatience ce match retour contre Villarreal

Il est arrivé en janvier entouré d'une flatteuse réputation. Au pays, Jemerson est appelé « Blackenbauer ». Pas besoin de maîtriser la langue de Shakespeare pour comprendre la comparaison. Sans faire injure au talent du Brésilien, on reste pour l'instant sur notre faim. Il faut dire que le garçon était attendu. Pendant six mois, l'AS Monaco s'est démenée pour trouver un successeur à Aymen Abdennour. L'heureux élu est donc ce Brésilien de 23 ans en provenance de l'Atlético Mineiro. Monaco a mis plus de 10 millions d'Euros sur la table et donné six mois à son joueur pour qu'il s'adapte à sa nouvelle vie. Quelques matches par-ci par-là l'an dernier (à Sochaux, Lille ou à Paris) mais sans jamais enchaîner. Trop tôt. Trop risqué.

« Je me sens mieux »

Alors cet été, le garçon s'est fait une vraie préparation physique. Il connaît mieux le club, ses coéquipiers, la langue française, la Ligue 1. Bref, il s'acclimate doucement mais rien ne remplace jamais le terrain. Titulaire en charnière depuis la reprise, il est voué à être associé au Polonais Glik où chacun a un rôle bien défini.

Jemerson, lui, est là pour permettre au club de repartir de derrière comme le veut l'expression consacrée. Sauf que ses débuts de titulaire ne sont pas idylliques malgré les bons résultats du club.

Certains le trouvent fébrile, d'autres emprunté, il est même de la sortie défensive affreuse de Naples, où l'équipe en prend cinq sans en rendre un seul.

Sur les réseaux sociaux, où la vox populi se lâche, on s'étonne même de ne pas voir Marcel Tisserand à sa place. Mais Villarreal est passé par là. Et surtout la seconde période où le numéro 5 de l'ASM était partout, coupant chaque centre, chaque trajectoire pour ce match que l'on dit fédérateur pour l'état d'esprit.

« Il faut rester optimiste »

« En ce moment, je me sens mieux, j'évolue, je joue de plus en plus, il faut que je garde une certaine tranquillité malgré tout », a déclaré le joueur hier, en conférence de presse. D'autant que le parfum de la C1 transcende souvent les joueurs : « Jouer la Ligue des Champions, c'est le rêve de tous les joueurs. Il faut rester optimiste et répéter notre prestation du Madrigal ». En Espagne, Jemerson avait livré son meilleur match sous le maillot monégasque.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct