Rubriques




Se connecter à

Jean Lucas fantomatique, Diop et Volland peu inspirés... Découvrez les notes des Monégasques après leur revers à Brest (2-0)

L'AS Monaco a chuté à Brest, ce dimanche (2-0, 12e journée de L1). Les hommes de Niko Kovac ont été complètement à l'ouest.  

Leandra Iacono Publié le 31/10/2021 à 20:38, mis à jour le 31/10/2021 à 20:39
Comme Tchouameni, le collectif monégasque a raté son match dans le Finistère. Photo : AFP

NÜBEL (5) : difficile d’affirmer qu’il peut faire mieux sur le but de Mounié. Il se couche bien sur une frappe d’Honorat près de son poteau droit pour retarder la sentence et est abandonné par sa défense sur le but du break.

AGUILAR (4) : son juron en début de match après une passe ratée s’était élevé dans le ciel brestois comme un avertissement. Il est en retard sur Honorat sur le 2-0 brestois, a souvent souffert face aux incursions de l’ancien Niçois, pas franchement aidé par ses coéquipiers.

MARIPAN (4) : un tacle salvateur dans sa surface pour se remettre la tête à l’endroit au retour des vestiaires mais aussi des hésitations inhabituelles. Comme contre Montpellier, où il était sorti dès la pause, il n’a pas respiré la sérénité dans ses interventions. Un petit coup de moins bien physique.

BADIASHILE (5) : il a tenu la baraque quand tout vacillait autour de lui, notamment dans les airs où son sens de l’anticipation a été très utile.

GELSON (4) : d’abord bousculé par Duverne, il a petit à petit pris l’ascendant sur son aile mais ses centres ont trop souvent terminé dans l’entonnoir brestois. Il a péché dans le dernier geste, à l’image de cette tête trop molle alors qu’il était seul au second poteau. Une occasion en or. La seule de son équipe. Remplacé par Sidibé (66’).

TCHOUAMENI (4) :
 on attend mieux de lui sur ce genre de rencontre dans l’impact et dans l’utilisation du ballon car il a la capacité d’amener tous ses coéquipiers dans son sillage. Or, en plus de laisser beaucoup de liberté à Le Douaron, il n’a pas non plus été en mesure de se projeter.

JEAN LUCAS (3) : préféré à Fofana, il n’a pas gagné des points. Trop passif, parfois fantomatique, il a trop peu pesé. Offensivement, il a cherché à créer du liant mais a aussi perdu trop de ballons. Sorti sous les sifflets de son ancien public et remplacé par Golovin (58’), qui a tenté en vain d’apporter un peu de vie.

HENRIQUE (4) : sa faute imaginaire entraîne le coup franc de l’ouverture du score brestoise. Sanctionné d’un carton jaune pour protestation et pris en grippe par le public breton, le Brésilien n’a jamais pu remonter la pente. Son mauvais renvoi offre une occasion à Honorat. Remplacé par Jakobs (65’), qui n’a pas fait mieux face à Cardona, notamment.

VOLLAND (3) : harcelé par au moins deux Brestois à chaque touche de balle, il a souvent vu ses déviations être contrées en première période. Replacé à gauche après l’entrée de Boadu, il n’a pas été plus en réussite.

BEN YEDDER (3) : il n’a jamais su se sortir de l’étau Chardonnet – Hérelle et son équipe a aussi cruellement manqué d’idées pour le trouver. Quand il est allé chercher les ballons plus bas, il a rarement su quoi faire avec. Remplacé par Fofana (84’).

DIOP (3) : il a essayé de faire des différences mais il a surtout enchaîné les mauvais choix. Souvent en retard défensivement, il peut être heureux de ne pas prendre le rouge après son tacle sur la cheville de Pierre-Gabriel. Son coach a écourté son calvaire en le remplaçant par Boadu (3) à la mi-temps. Le jeune Néerlandais n’a rien apporté.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.